• Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano


    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano Résumé de l'éditeur/

    - Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë.
    - Une quoi ?
    - Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude...
    - Mais... Comment vous savez tout ça ?
    - Je suis routinologue.
    - Routino-quoi ?

    Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Une petite pépite ! J’ai adoré ce livre. Certes, il peut paraître simple de prime abord mais je pense que la phase où je l’ai lu a contribué à me le faire apprécier d’autant plus ! Pendant ma pause de midi dans un parc au soleil c’était une lecture parfait et vivifiante!

    Alors attention, cet ouvrage a été écrit par un coach de développement personnel, c’est donc romancé certes mais l’histoire est un prétexte au cheminement d’une thérapie pour une maladie dont tout le monde peut/est affecté, à savoir : la routine ! Avoir presque tout mais sans cette petite touche de quelque chose qui nous échappe. Il s’agit dans cet ouvrage de réapprendre à vivre en faisant de nouvelles expériences. Ce livre est clairement axé sur le concept de la pensée positive et nous donne des pistes (assez générales certes) pour avancer.

    Concernant l’histoire et bien je l’ai trouvé simple et efficace, comme dit auparavant le schéma est tout tracé. Camille semble tout avoir dans sa vie, travail, famille … la stabilité est de mise et pourtant elle craque et s’effondre car il lui manque quelque chose. La routine peut sembler alarmante, cette façon de vivre sans cesse de manière redondante sans prises de risques. Après un incident sur la route et une malchance énorme elle fait la rencontre de M. Dupontel. Après quelques confidences celui-ci lui dit qu’il est routinologue et qu’il peut l’aider à remonter la pente. Intéressée et curieuse, elle va franchir le pas et consulter cet homme qui va l’accompagner dans sa vie pendant une courte période en lui ouvrant les yeux sur des choses élémentaires mais qu’il est parfois nécessaire de redire. Elle va réapprendre à vivre, à prendre du temps pour elle, ce qui sera bénéfique dans sa relation avec son mari et son fils. Prendre du temps pour ceux qu’on aime, changer sa façon de voir les choses, ne pas accuser une personne de suite et aller au conflit mais se dire également que cela vient peut-être de nous. Ne plus subir mais agir pour que les choses bougent, c’est tout un travail qui se fait petit à petit. Ça n’est pas facile au départ, on tombe, mais faire juste un petit pas à chaque fois peut aider. Sans compter sur le fait de sortir de sa zone de confort et de prendre quelques risques pour avancer ! Tout cela semble absolument nécessaire.

    Bien sûr tout ça, ne se fait pas sans remous dans la vie des personnages qui évoluent dans l’entourage de Camille, à commencer par son mari qui prend peur et ne reconnaît plus sa femme du moins au début. Et encore plus avec la mère de Camille qui l’avait fortement influencé à suivre un chemin alors que Camille souhaitait autre chose. On notera aussi l’envie de s’ouvrir à des personnes avec lesquelles on ne s’entend pas forcément de prime abord notamment un des collègues de Camille même si j’ai trouvé cette partie-là quelque peu cliché. Je pars du principe qu’il y a toujours des personnes avec lesquelles on aura du mal à s’entendre quel que soit la bonne volonté que l’on y met.

    En tout cas ce livre est agréable une vraie bouffée d’air frais et donne des conseils intéressants. J’ai juste trouvé là tout fin un peu exagérée mais sinon j’ai beaucoup apprécié cette lecture !

    Ma note : 18,5/20! Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret

    « Je caressai les feuilles de papier comme on caresse un rêve du bout des doigts. Et si je décidai de lui redonner vie, à ce rêve ? Sébastien comprendrait-il ? Serait-il à mes côtés pour prendre le train du changement, ou resterait-il à quai ? Cette question n’était pas sans m’inquiéter… »

    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano

    M. Dupontel va t'aider! :)


    14 commentaires
  • La clé d’or by Joseph vernot 

    La clé d’or by Joseph vernot (adapté de Grimm)

    Résumé de l'éditeur/

    La Clé d’Or raconte comment un jeune homme trouve un clé, puis le coffre qu’elle ouvre. Mais nous n’en saurons pas plus sur le mystérieux contenu ! La Clé d’Or est l’un des rares « contes-attrape » des frères Grimm : un conte très court qui se termine en pied de nez à l’auditeur ou au lecteur. Le recueil Contes de l’enfance et du foyer se referme sur ce petit texte : les frères Grimm voyaient en lui une métaphore du genre même du conte : dépourvu de fin, il est à l’image du genre tout entier, qui connaît une multitude de fluctuations au gré des époques et des conteurs, mais qui est néanmoins porteur de messages à qui veut les entendre. Ce conte très court, dans lequel il ne se passe presque rien et qui laisse toute la place à l’imaginaire du lecteur, contient tous les ingrédients d’un bel album Chocolat ! et faisait partie de nos projets depuis 2008. Pour ce conte emblématique, nous jouons la carte de la belle édition classique, dans un format allongé très élégant, avec dorure en couverture, et les illustrations ciselées de Joseph Vernot.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    La clef d’or est une histoire très courte. Dans celle-ci, un jeune homme trouve une clef et part à la recherche du coffret qu’elle ouvre. Il n’y a pas grand-chose à dire de ce conte des frères Grimm, mis à part qu’il s’agit d’un « contes-attrapes » et que, ne me souvenant plus de cette histoire je me suis fait berner comme une bleusaille! Je dois avouer en revanche, que j’ai été subjugué par les planches illustrées que nous offre Joseph Vernot! De la finesse et de l'élégance dans chacune des planches!L’album est sublime et est confectionnée à partir de quelques nuances de couleur uniquement, les personnages apparaissent sous la forme d’ombres chinoises et sont pourtant véritablement expressives, les animaux quant à eux, font l’objet d’un travail soigné proche de la gravure! Un véritable régal pour les yeux!

    Ma note : 16,5/20! 

    La clé d’or by Joseph vernot (adapté de Grimm)


    6 commentaires
  • La vie est facile, ne t'inquiète pas by Agnès Martin-Lugand <3La vie est facile, ne t'inquiète pas by Agnès Martin-Lugand <3

    La vie est facile, ne t'inquiète pas by Agnès Martin-Lugand <3Résumé de l'éditeur/

    Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
    Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
    Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

    Il y a un peu plus d’un an je lisais le premier volume de cette courte saga d’Agnès M.L. J’étais tombée un peu par hasard dessus, je l’avais beaucoup aimé et j’ai encore plus aimé ce second volume ! La lecture de ce roman n’a été l’histoire que de quelques heures.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    « L'aboutissement d'un deuil normal n'est en aucune façon l'oubli du disparu,mais l'aptitude à le situer à sa juste place dans une histoire achevée, l'aptitude à réinvestir pleinement les activités vivantes, les projets et les désirs qui donnent de la valeur à l'existence »
    Don't worry ,life is easy

    Dans ce second opus, de retour à Paris, à la tête des « Gens heureux » son café littéraire, nous retrouvons Diane qui retrouve peu à peu goût à la vie. Après avoir quitté l’Irlande elle tente de se reconstruire loin de Mullarny et d’Edward.

    Avec l’aide de Félix qui tente de la caser à tout prix et après de nombreuses rencontres catastrophiques, elle fait par inadvertance la rencontre d’Olivier, un homme bon et affectueux. Un homme qui la ménage lorsqu'il apprend ce, par quoi elle est passée. Diane prend alors sa vie en main, en s’investissant à nouveau dans une vraie relation avec un homme autre que Colin. Mais des séquelles persistent notamment concernant les enfants, le souvenir de Clara est beaucoup trop persistant et douloureux.

    Lors d’un rendez-vous avec son cher et tendre (Olivier) elle rencontre Edward et là c’est le choc. Elle apprendra par la suite qu’Abby se porte mal et souhaite aller la voir en Irlande. Mais est-il bon pour elle de retourner là-bas alors qu’elle semble enfin avoir trouvé une vie stable avec Olivier et « Les Gens » ?

    Face à sa relation pour le moins froide avec son père et sa mère, Jack et Abby on fait office de famille à ses yeux avec Judith et Edward. Mais une nouvelle là-bas au sujet d’Edward va remettre en questions pas mal de choses pour eux deux!

    J’aime le style de l’auteure, simple sans fioriture, juste ce qu’il faut de véracité et de justesse. Une touche de mélancolie mais sans exagération, sans pathos. Ce que ressentent les personnages est palpable et admirablement bien retranscrit. L’auteure va à l’essentiel.

    Le thème du deuil n’est pas facile à aborder dans un roman. La séparation d’un être cher est toujours une dure réalité, mais face à cette fatalité, il faut apprendre à vivre pour soi, retrouver goût à la vie et surmonter cette épreuve. Chacun a le droit d’être heureux, la vie est faite de belles rencontres et celle que Diane fait n'échappe pas à la règle.

    Sa reconstruction ne s’effectue pas sans douleur mais dans cet ouvrage on a à faire à une Diane tellement plus forte. Elle se donne les moyens d’avancer car elle a de nouveaux êtres à aimer et à protéger.

    C’est difficile d’expliquer mon ressenti mais j’ai l’impression qu’en donnant trop d’informations je vais gâcher votre plaisir. À mes yeux, la qualité de cet ouvrage repose énormément sur la psychologie des personnages, Diane, Olivier, Edward, Judith tous sont touchant à leur façon, et même Felix, l’élément léger et drôle du roman.

    Les discussions de Diana au cimetière avec Colin et Clara sont touchantes. Il y a beaucoup de personnes brisées par la vie dans ce roman et ça ne le rends que plus attachants. De tout mon cœur j’ai eu envie qu’ils aillent mieux, j’avais de la peine par moment en lisant ce livre. L’ouvrage alterne entre les passages se dérouant à Paris et ceux qui se passe en Irlande. On a l’impression d’y être et de ressentir toute la chaleur des habitants de Mullarny. J’ai adoré cet ouvrage vraiment. Il m’a touché et ému!

    Ma note : 19,5/20! La vie est facile, ne t'inquiète pas by Agnès Martin-Lugand <3

    « Le soulagement et la tristesse se disputaient la première place dans ma hiérarchie d’émotions. La situation était désormais claire entre Edward et moi ; j’avais coupé le cordon avec lui. La joie de retrouver Olivier compensait ce sentiment d’inachevé. Notre histoire avec Edward était une non-histoire. Je finis par sombrer. »

    Et en plus une adaptation cinématographique est prévue! J'ai hâte de la voir! 

    Une magnifique histoire de deuil et de pardon! Foncez! C'est un coup de cœur pour ma part!

    La vie est facile, ne t'inquiète pas by Agnès Martin-Lugand <3


    6 commentaires
  • Même les princesses pètent by Ilan BrenmanMême les princesses pètent by Ilan Brenman

    Même les princesses pètent by Ilan Brenman

    Résumé de l'éditeur/

    De retour de l’école où elle a eu une grande discussion avec ses copines, Laura pose à son père une question un peu embarrassante : « Est-ce que les princesses font des prouts ? » Son papa, qui comme elle aime les livres et les belles histoires, va chercher dans sa bibliothèque un ouvrage qui a l’air très très vieux. Prenant un air mystérieux, il lui lit le titre : Le Livre secret des princesses. Il renferme tous les secrets des princesses les plus célèbres du monde, même les plus inavouables – et les prouts sont bien de ceux-là !

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Personnellement j’ai trouvé cet album très drôle c'est une nouvelle approche des contes et ce, de façon très sympathique. Lorsque Laura pose la question : les princesses pètent-elles ? à son père après un long conciliabule sur le sujet avec les garçons et autres enfants à l’école, son père lui donne la réponse par laMême les princesses pètent by Ilan Brenman lecture d’un autre ouvrage : « Le Livre secret des princesses ». Dès lors, on apprend tous les dessous des histoires de princesses ! Comment ne pas rire devant ce genre de livre, c’est très amusant d’apprendre les anecdotes pas très sexy des princesses il faut bien l’avouer, par exemple Blanche-neige mangeait très/trop gras chez les nains ! L’histoire de Cendrillon est elle aussi particulièrement amusante.

    « Il raconte tous les secrets des princesses les plus célèbres du monde. Il y a même un chapitre intitulé problèmes gastro-intestinaux et flatulences des plus charmantes princesses du monde »

    Ma note : 16,5/20! 

    Même les princesses pètent by Ilan Brenman

    "Eh bien, Cendrillon, était très anxieuse, ce soir-là et avant de se rendre au bal, elle avait mangé deux tablettes de chocolat que sa belle-mère avait cachées dans le garde-manger."


    6 commentaires
  •  

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano                                                                  

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin LacombeRésumé de l'éditeur/

    Cet album superbement illustré nous plonge dans l'univers joyeux et coloré des saltimbanques et du flamenco. Une histoire où l’ouverture d’esprit prend le pas sur la peur de l’inconnu, où l’amour et la musique triomphent des préjugés, où l’on comprend que chaque personne possède son propre talent.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Vous connaissez peut-être mon amour pour les ouvrages illustrés par Benjamin Lacombe, à mon sens, c'est juste divin !

     Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir cet ouvrage là et je l’ai beaucoup apprécié.

    Comme toujours les illustrations sont splendides, elles s’étendent parfois sur une double page, c’est un ravissement pour les yeux.La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    Dans cette belle histoire nous faisons la rencontre d’Alexandre, un enfant de 13 ans qui vit avec un chemin tout tracé. Tout comme ses parents, il devra aller travailler à l’usine plus tard. Un triste destin qu’il accepte.

    Mais il se remet en question lors de l’arrivée d’artistes itinérants (gitans etc.) composés de sœurs siamoises, de lilliputiens.... et surtout d’une jolie danseuses de son âge. Et c’est un monde plus coloré, plus vivant, plus joyeux qui s’offre à lui. Il se découvre un don pour la guitare. Alexandre encouragé d’Elena arrivera-t-il à tracer son chemin? C’est La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombeune belle amitié et peut-être plus qui se dessine à l’horizon pour notre jeune héros.

    Voici un joli conte qui met à bas les préjugés et ou deux mondes se rencontrent. Cette histoire est belle et poétique. L’univers musical d’Olivia Ruiz illustre à merveille le propos. Je vous conseille fortement cet ouvrage de qualité.

    « - Il se fait tard, je dois rentrer. Mes parents vont me passer un sacré savon!

    - Avant de partir, fais-moi une promesse. Écris-moi une chanson et je t'embrasserai.

    - C'est promis" murmura-t-il en se retournant. »

    Ma note : 18,5/20!La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    « Ven aqui essayer! La guitare c'est comme oune belle femme; il faut savoir comment la faire cantar » lui dit Paco en lui tendant l'instrument.


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique