• Contes de fesses by Benjamin Caldo Contes de fesses by Benjamin Caldo

    Contes de fesses by Benjamin CaldoRésumé de l'éditeur/

    Il était une fois des princes et des princesses, des joyeux petits nains, et plein d'autres héros de contes qui s'amusaient follement...
    Un livre pas pour les enfants... mais qui incitera peut-être à les concevoir avec humour ! 

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Acte Sud a sorti cette petit livre très drôle de Benjamin Caldo et ma foi j’ai beaucoup ri en le découvrant! Pourquoi je lis ce genre d’ouvrages ? Réponse : voir le gif plus bas ;)

    Contes de fesses by Benjamin Caldo

    C’est très court, il y a du texte sur la première et la dernière page et ensuite vous avez le droit à des illustrations érotiques très amusantes qui vous feront voir vos personnages de contes de fées sous un jour quelque peu différent ! Je vous joins quelques illustrations pour vous donner une petite idée. Un livre à prendre à la légère, avec bonne humeur.

    Contes de fesses by Benjamin Caldo
    Contes de fesses by Benjamin Caldo

    Ma note : 17/20!

    De toute façon une fois commencé vous tournerez automatiquement les pages comme l’adorable petit chat que voici ! Parce que c'est vraiment très drôle! ;)

    Contes de fesses by Benjamin Caldo


    6 commentaires
  • Le Suivant by Sébastien Ménestrier

     

    Le Suivant by Sébastien MénestrierRésumé de l'éditeur/

    Russie, années 1950. Aliocha, jeune homme désoeuvré, est envoyé en camp de travail. Là-bas, il est subjugué par « le garçon », charismatique et déterminé. Aliocha règle alors son pas sur lui, l'imite en tout et l'accompagne jusqu'au bout... Après sa libération, à Moscou, une jeune femme l'entraîne de nouveau sur les traces du garçon. Aliocha le « suivant » n'est-il qu'un suiveur ? Ou saura-t-il, à son tour, inventer sa vie et son destin ?Dans un souffle limpide, l'auteur nous plonge dans la destinée de ce personnage humble et tenace, qui cherche comment habiter le monde. 

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Découvert sur mon lieu de travail j’ai lu très rapidement ce court roman de l’auteur Sébastien Ménestrier. Et ce fut une découverte très plaisante. Un style à la première personne, une écriture très aérée, le texte est sectionné page par page et nous offre les pensées d’Aliocha sous la forme d’un ou plusieurs paragraphes. J’ai apprécié l’utilisation du « Je ». On observe de façon très intrusive la moindre pensée du jeune homme. L’écriture de l’auteur est simple, sans fioriture mais extrêmement incisive. J’ai été happée par l’histoire.

    Le roman est assez sombre. Aliocha envoyé dans un camp fait la rencontre d’un « garçon », ce dernier exerce sur lui une fascination presque malsaine. Il le suit comme une ombre. Le seul point de vue d’Aliocha nous est offert, à mon sens j’ai trouvé cette relation à la limite du malsain.  De retour à Moscou il fait la connaissance d’une femme qui connaissait le garçon et Aliocha continue de n’être qu’une ombre et de vivre à travers la vie du garçon.

    « On travaille entourés par la forêt, bientôt des gens habiteront ici. Lorsque j’entends ma voix sur les toits, qu’elle est forte et sûre, cette voix c’est celle du garçon, mes gestes sont les siens. Je n’ai pas de pensée pour son corps qui pourrit. »

    Le texte est scindée en trois partis,  la première se déroule dans le camp et la seconde ainsi que la troisième lors de sa rencontre avec la jeune fille et après.

    J’ai eu de la peine pour ce garçon qui n’arrive pas à s’affirmer et à vivre sa propre vie, trop ébloui par une vision floutée d’une autre personne, d’un idéal auquel il s’accroche. Aliocha est « banal » et simple. Malgré tout on l’apprécie on a envie que lui aussi vive sa vie et suive son propre chemin. Nous assistons à tout cela en tant que spectateur et j’avoue avoir été triste pour Aliocha. Ce jeune homme essaye juste d’exister mais tout cela ne se fait pas sans mal.

    Je compte continuer ma poursuite des romans de cet auteur dont je suis ravie d’avoir fait la découverte.

     Ma Note : 18/20  

    « Je quitte son appartement et je prends les grandes avenues, ça me brûle. Je veux couper ma peau et ne plus penser à rien, je cours sur les quais en bousculant les gens, il faut que j’aille plus vite que cette chose qui brûle, que j’arrive chez moi, je cours. »


    6 commentaires
  • Culottées, tome 1 & 2 by Pénélope Bagieu Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu

    Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu

    Résumé de l'éditeur/

    Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés. Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin. Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu

    Sonita, rappeuse afghane et exilée militante; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes;
     Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle; Cheryl, athlète marathonienne; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde... Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.

    Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    J’ai découvert la patte de Pénélope Bagieu en allant flâner aux nouvelles sur Le Monde (http://lesculottees.blog.lemonde.fr/) et j’ai adoré ! Je ne suis pas féministe dans l’âme mais parfois l’image de la femme est vraiment trop mésestimée ! Et ça fait du bien d’avoir une auteure pleine de talent qui propose de mettre en valeur les femmes qui se sont battues par conviction pour des causes justes. 

    Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu

    Dans cette série de deux volumes, nous avons le droit à chaque fois à quinze portraits de femmes illustres! Des femmes qui possédaient leurs charmes mais également leurs défauts et leurs envies et qui ont comme point commun leur ténacité face à l’adversité ! Elles ont toutes changé le cours du temps. Elles ont bataillés pour des causes qui leurs tenaient à cœur. Leurs actions envers et contre tout ont façonné l’histoire ! Elles ont participé à la création d’une histoire toujours plus grande et plus belle. Certaines d’entre elles étaient très belles, d’autres moins mais possédaient d’autres atouts d’importance. Et surtout elles débordaient d’une passion dévorante qui les embrasait.

    Les récits de Pénélope sont fluides et agréables, seul bémol c’est trop court, on en redemande vite ! J’aime beaucoup les dessins de l’auteure, simples mais efficaces, sans fioritures. De plus, pour chaque histoire, l’auteure a créé une belle illustration bien plus travaillée. (voir l'image plus haut)Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu

    Tout au long de notre lecture, on est tout sourire et en refermant chacun de ces volumes nous sommes fières en tant que femme. Ces femmes de caractère ont vécu leur vie et ont fait des choix dans un monde dominé par le patriarcat. Nous sommes seules maîtresse de notre destin et cela, des femmes l’ont montré tout au long de l’histoire ! Pénélope B. synthétise en quelques pages à peine le destin de ses femmes en nous livrant les anecdotes clefs. C’est juste parfait ! Parmi mes figures préférées je citerai volontiers : Wu Zeitan…Lozen Agnocide, las Mariposas, Cara Nzinga, Sonita, Peggy Guggenheim etc…. L’auteure n’a sélectionné qu’une poignée de ces femmes d’importances dans un panel large tant au niveau datation qu’ethnie ou encore de vocations (starlette, artiste, militante des droits de la femme, reine, volcanologue…). Toutes ces femmes de l’ombre ont énormément apporté en bien à la société.

    Culottées, tome I & II by Pénélope BagieuMa chronique ne vise pas uniquement à faire leur apogée mais quand même elles avaient des tripes ! Elles avaient des défauts comme dit plus haut mais elles possédaient un  cœur énorme, une passion et une envie de faire des choses débordante. C’est un hymne aux femmes que nous offre Bagieu et personnellement je me suis délectée de chacune de ces histoires. Ces dessins sont animés d’une volonté propre. Le ton se fait léger et par moment très humoristique et pourtant par moment il faut bien dire que certains sujets restent graves. Parmi tous ces portraits je connaissais quelques femmes uniquement et cela m’a donné envie de me cultiver sur les autres dames qui y apparaissent !

     Ma Note : 19/20  Je déteste tellement t'aimer! by Anna Premoli

    Culottées, tome I & II by Pénélope Bagieu


    10 commentaires
  • Bettý by Arnaldur Indridason Bettý by Arnaldur Indridason

    Bettý by Arnaldur Indridason Résumé de l'éditeur/

    Quand j’ai rencontré Bettý, j’ai su que ma vie allait basculer. Elle était magnétique et fatale. J’aurais tout donné pour elle. J’ai même accepté de travailler pour son mari. Mais maintenant c’est moi qui suis derrière les barreaux. Aux yeux de tous, je suis coupable de meurtre. Parce que, si l’amour se joue à trois, il y en a toujours un de trop.

    « Un exercice de style de virtuose et un lancinant roman noir, pimenté, au moment où on s’y attend le moins (mais chut !), d’une incroyable surprise. Brillant. » [Le Figaro]

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Une courte chronique pour un court roman ! J’ai peur de trop vous en dévoiler donc je resterai plus évasive qu’habituellement sur la teneur de l’histoire. Je ne lis que rarement de polars, mais l’un de mes collègues a le don de me donner envie de découvrir des policiers/polars! Comme quoi! Bref, j’ai tenté l’expérience et je ne suis pas déçue, j’ai vraiment apprécié cette lecture, d’autant plus que l’ouvrage se lit extrêmement rapidement (230 pages).

    Il s’agit d’un récit à la première personne. J’adore lorsque l’auteur opte pour ce choix je trouve l’univers plus immersif, avoir accès aux pensées du protagoniste principal est agréable. Nous alternons à chaque chapitre les moments se déroulant dans le présent (enquête, interrogatoires du personnage accusé et se retrouvant en prison bien que clamant son innocence à corps et à cri) et les flash-backs issus de son passé et permettant de comprendre comment notre protagoniste principal s’est fait piéger et en est arrivé à son arrestation!

    Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est son côté très axé psychologie. Chaque personnage a une psychologie propre et particulièrement intéressante, à commencer par Betty, la fameuse et inoubliable Betty, celle qui prend sans donner, celle qui attise/attire pour mieux repousser. C’est un personnage qu’on ne peut pas aimer mais qui nous envoûte également d’une certaine façon ! On a forcément envie d’en savoir plus sur elle.

    La tension est omniprésente dans cet ouvrage, les personnages se dévoilent peu à peu et on apprécie le fait de reconstituer le puzzle petit  à petit. Le personnage principal est difficile à cerner jusqu’à la moitié de l’ouvrage mais ensuite on comprend mieux le rôle de victime qui lui a été sélectionné par Betty, la manipulatrice, la charmeuse de sens. Chaque personnage est particulièrement développé. Tout y est : amour, trahison, manipulations, faux-semblants ! Tout est finement orchestré par l’auteur et la fascinante Betty ! Le lecteur poussant lui-même sa réflexion plus loin tout comme le protagoniste principal, à savoir, où se situe la limite de la culpabilité. Et quand les sentiments, voire une dépendance malsaine s’opère rien n’est plus pareil et les doutes s’insinuent d’autant plus chez la victime. Et subsiste parmi toutes ces questions : jusqu'où est on prêt à aller par amour? 

    Le style d’écriture, est simple, fluide mais très efficace ! On n’en demande guère plus. C’est intéressant de voir que l’on en apprendra plus sur Betty via la voix d’autres personnages, et au final, il reste toujours comme un parfum de mystère qui flotte dans l’air la concernant !

    La chute est efficace et je l’ai apprécié je l’ai trouvé particulièrement juste. C’est le premier roman que je lisais de cet auteur mais ça ne sera pas le dernier et je vous le conseille !

    Ma Note : 16,5/20  Je déteste tellement t'aimer! by Anna Premoli 

    « Betty a rompu mon isolement. Peut-être que c’est pour ça que je la trouvais excitante. Elle était apparue au bon moment, elle était prompte à trouver le point sensible des gens, elle était étonnante, résolue et énergique. Betty ne reculait devant rien. Peut-être que j’étais une victime toute désignée et sans doute que je n’ai pas assez résisté au début. Je n’ai aucune excuse, si ce n’est de ne pas avoir vu d’où venait le vent. »


    8 commentaires
  • Sunday’s Books #04

    Sunday’s Books #1

    Coucou mes petits loups comment allez-vous! Aujourd'hui je vous retrouve pour le rendez-vous de Saefiel.

    On commence avec mes Lectures de la semaine passée

    Sunday’s Books #04 

    Actuellement je lis

    C'est une bouffée d'air frais! J'ai toujours le sourire aux lèvres quand je lis ce roman! Il mêle habilement au roman le registre du développement personnel! <3

    Sunday’s Books #04

    Du côté des films, séries et anime

    Je regarde peu de films en ce moment car je lis beaucoup plus travaillant en librairie! Mais j'ai tout de même regardé The Fountain il y a quelques jours. Il a été réalisé par Darren Aronofsky et bien que ce ne soit pas un coup de cœur je l'ai apprécié ! Il donne une belle leçon sur l'importance de la vie.

    Sunday’s Books #04

    Je voulais aussi vous parler de mes réceptions d'ouvrages! 

    Déjà un grand merci à ma petite Céline <3 du Blog le livre-vie pour les deux romans qu'elle m'a offert! J'ai hâte de les découvrir! Et j'ai également reçu Une mère de Babelio! :) 

    Sunday’s Books #04

    A bientôt mes petits loups et belle semaine à vous! <3 

    Sunday’s Books #02


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique