• Même les princesses pètent by Ilan BrenmanMême les princesses pètent by Ilan Brenman

    Même les princesses pètent by Ilan Brenman

    Résumé de l'éditeur/

    De retour de l’école où elle a eu une grande discussion avec ses copines, Laura pose à son père une question un peu embarrassante : « Est-ce que les princesses font des prouts ? » Son papa, qui comme elle aime les livres et les belles histoires, va chercher dans sa bibliothèque un ouvrage qui a l’air très très vieux. Prenant un air mystérieux, il lui lit le titre : Le Livre secret des princesses. Il renferme tous les secrets des princesses les plus célèbres du monde, même les plus inavouables – et les prouts sont bien de ceux-là !

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Personnellement j’ai trouvé cet album très drôle c'est une nouvelle approche des contes et ce, de façon très sympathique. Lorsque Laura pose la question : les princesses pètent-elles ? à son père après un long conciliabule sur le sujet avec les garçons et autres enfants à l’école, son père lui donne la réponse par laMême les princesses pètent by Ilan Brenman lecture d’un autre ouvrage : « Le Livre secret des princesses ». Dès lors, on apprend tous les dessous des histoires de princesses ! Comment ne pas rire devant ce genre de livre, c’est très amusant d’apprendre les anecdotes pas très sexy des princesses il faut bien l’avouer, par exemple Blanche-neige mangeait très/trop gras chez les nains ! L’histoire de Cendrillon est elle aussi particulièrement amusante.

    « Il raconte tous les secrets des princesses les plus célèbres du monde. Il y a même un chapitre intitulé problèmes gastro-intestinaux et flatulences des plus charmantes princesses du monde »

    Ma note : 16,5/20! 

    Même les princesses pètent by Ilan Brenman

    "Eh bien, Cendrillon, était très anxieuse, ce soir-là et avant de se rendre au bal, elle avait mangé deux tablettes de chocolat que sa belle-mère avait cachées dans le garde-manger."


    6 commentaires
  •  

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une by Raphaëlle Giordano                                                                  

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin LacombeRésumé de l'éditeur/

    Cet album superbement illustré nous plonge dans l'univers joyeux et coloré des saltimbanques et du flamenco. Une histoire où l’ouverture d’esprit prend le pas sur la peur de l’inconnu, où l’amour et la musique triomphent des préjugés, où l’on comprend que chaque personne possède son propre talent.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Vous connaissez peut-être mon amour pour les ouvrages illustrés par Benjamin Lacombe, à mon sens, c'est juste divin !

     Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir cet ouvrage là et je l’ai beaucoup apprécié.

    Comme toujours les illustrations sont splendides, elles s’étendent parfois sur une double page, c’est un ravissement pour les yeux.La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    Dans cette belle histoire nous faisons la rencontre d’Alexandre, un enfant de 13 ans qui vit avec un chemin tout tracé. Tout comme ses parents, il devra aller travailler à l’usine plus tard. Un triste destin qu’il accepte.

    Mais il se remet en question lors de l’arrivée d’artistes itinérants (gitans etc.) composés de sœurs siamoises, de lilliputiens.... et surtout d’une jolie danseuses de son âge. Et c’est un monde plus coloré, plus vivant, plus joyeux qui s’offre à lui. Il se découvre un don pour la guitare. Alexandre encouragé d’Elena arrivera-t-il à tracer son chemin? C’est La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombeune belle amitié et peut-être plus qui se dessine à l’horizon pour notre jeune héros.

    Voici un joli conte qui met à bas les préjugés et ou deux mondes se rencontrent. Cette histoire est belle et poétique. L’univers musical d’Olivia Ruiz illustre à merveille le propos. Je vous conseille fortement cet ouvrage de qualité.

    « - Il se fait tard, je dois rentrer. Mes parents vont me passer un sacré savon!

    - Avant de partir, fais-moi une promesse. Écris-moi une chanson et je t'embrasserai.

    - C'est promis" murmura-t-il en se retournant. »

    Ma note : 18,5/20!La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    La mélodie des Tuyaux by Benjamin Lacombe

    « Ven aqui essayer! La guitare c'est comme oune belle femme; il faut savoir comment la faire cantar » lui dit Paco en lui tendant l'instrument.


    10 commentaires
  • Les Carnets de Cerise by J. Chamblain et A.Neyret vol I et 2 Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret

    Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret

    Résumé de l'éditeur/

    "Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...
    En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."  

    Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret

    Résumé de l'éditeur/

    Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu'elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent... Prenez Elisabeth... toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu'elle n'aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu'elle a de plus cher.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    J’essaye de lire un peu plus de BD ces temps-ci et au final je me rends compte que j’aime beaucoup ! Il suffit de bien sélectionner les auteur(e)s. Très récemment j’ai découvert la série des « Carnets de Cerise » et j’ai lu les deux premiers volets et c’est une bien belle découverte ! C’est rafraîchissant et les colorisations sont de toute beauté!

    Cette bande dessinée  raconte les tribulations d’une petite fille qui écrit un carnet dans lequel elle retrace la rencontre de personnes intrigantes et auréolées de mystère.  Cerise est accompagnée dans ces pérégrinations par ses deux meilleures amies et est soutenueLes Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret par une écrivaine Mme. Desjardins. Sa mère apparaît également de manière récurrente dans l’histoire. Concernant l’histoire j’ai autant aimé le premier que le second volume, les récits sont différents mais tout aussi plaisants et émouvants.

     Tous les ingrédients sont présents pour nous offrir de belles histoires et notamment de belles leçons de vie sur l’amour, les relations humaines, le respect des animaux et bien d’autre encore. Chaque volume est extrêmement bien construit avec des planches retraçant quelques pages rédigées par Cerise et accompagnées de photos et pièces à conviction. Je ne parlerai pas des histoires évoquées, je trouve dommage de vous gâcher le plaisir de découvrir par vous-même le récit.

    Toujours est-il que Cerise apprend au fil de ses rencontres, elles sont toutes sont enrichissantes. J’ai d’ailleurs hâte d’en savoir plus sur la famille de Cerise, son père étant absent on est en droit de se poser des questions pour la suite !

    Les planches sont de toutes beautés, avec des colorisations aux tonalités pastels, ça me donne envie de me remettre au dessin également. C’est un livre jeunesse esthétiquement très beau avec des messages très forts, des remises en question de la part de Cerise, des doutes qui forgent son caractère, des erreurs qui l’aide à comprendre et à évoluer positivement… En somme tout pour plaire !  J’ai hâte de découvrir les volumes 3 et 4. Et puis le caractère curieux de chacun d’entre nous sera satisfait par la découverte des secrets des personnages que suit notre fidèle petite détective. Une bd pour petits mais également pour plus grands !

    Ma note : 16,5/20! Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret

    Les Carnets de Cerise Tome 1 & 2 by J. Chamblain et A.Neyret


    3 commentaires
  • Contes de fesses by Benjamin Caldo Contes de fesses by Benjamin Caldo

    Contes de fesses by Benjamin CaldoRésumé de l'éditeur/

    Il était une fois des princes et des princesses, des joyeux petits nains, et plein d'autres héros de contes qui s'amusaient follement...
    Un livre pas pour les enfants... mais qui incitera peut-être à les concevoir avec humour ! 

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Acte Sud a sorti cette petit livre très drôle de Benjamin Caldo et ma foi j’ai beaucoup ri en le découvrant! Pourquoi je lis ce genre d’ouvrages ? Réponse : voir le gif plus bas ;)

    Contes de fesses by Benjamin Caldo

    C’est très court, il y a du texte sur la première et la dernière page et ensuite vous avez le droit à des illustrations érotiques très amusantes qui vous feront voir vos personnages de contes de fées sous un jour quelque peu différent ! Je vous joins quelques illustrations pour vous donner une petite idée. Un livre à prendre à la légère, avec bonne humeur.

    Contes de fesses by Benjamin Caldo
    Contes de fesses by Benjamin Caldo

    Ma note : 17/20!

    De toute façon une fois commencé vous tournerez automatiquement les pages comme l’adorable petit chat que voici ! Parce que c'est vraiment très drôle! ;)

    Contes de fesses by Benjamin Caldo


    6 commentaires
  • Le Suivant by Sébastien Ménestrier

     

    Le Suivant by Sébastien MénestrierRésumé de l'éditeur/

    Russie, années 1950. Aliocha, jeune homme désoeuvré, est envoyé en camp de travail. Là-bas, il est subjugué par « le garçon », charismatique et déterminé. Aliocha règle alors son pas sur lui, l'imite en tout et l'accompagne jusqu'au bout... Après sa libération, à Moscou, une jeune femme l'entraîne de nouveau sur les traces du garçon. Aliocha le « suivant » n'est-il qu'un suiveur ? Ou saura-t-il, à son tour, inventer sa vie et son destin ?Dans un souffle limpide, l'auteur nous plonge dans la destinée de ce personnage humble et tenace, qui cherche comment habiter le monde. 

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Découvert sur mon lieu de travail j’ai lu très rapidement ce court roman de l’auteur Sébastien Ménestrier. Et ce fut une découverte très plaisante. Un style à la première personne, une écriture très aérée, le texte est sectionné page par page et nous offre les pensées d’Aliocha sous la forme d’un ou plusieurs paragraphes. J’ai apprécié l’utilisation du « Je ». On observe de façon très intrusive la moindre pensée du jeune homme. L’écriture de l’auteur est simple, sans fioriture mais extrêmement incisive. J’ai été happée par l’histoire.

    Le roman est assez sombre. Aliocha envoyé dans un camp fait la rencontre d’un « garçon », ce dernier exerce sur lui une fascination presque malsaine. Il le suit comme une ombre. Le seul point de vue d’Aliocha nous est offert, à mon sens j’ai trouvé cette relation à la limite du malsain.  De retour à Moscou il fait la connaissance d’une femme qui connaissait le garçon et Aliocha continue de n’être qu’une ombre et de vivre à travers la vie du garçon.

    « On travaille entourés par la forêt, bientôt des gens habiteront ici. Lorsque j’entends ma voix sur les toits, qu’elle est forte et sûre, cette voix c’est celle du garçon, mes gestes sont les siens. Je n’ai pas de pensée pour son corps qui pourrit. »

    Le texte est scindée en trois partis,  la première se déroule dans le camp et la seconde ainsi que la troisième lors de sa rencontre avec la jeune fille et après.

    J’ai eu de la peine pour ce garçon qui n’arrive pas à s’affirmer et à vivre sa propre vie, trop ébloui par une vision floutée d’une autre personne, d’un idéal auquel il s’accroche. Aliocha est « banal » et simple. Malgré tout on l’apprécie on a envie que lui aussi vive sa vie et suive son propre chemin. Nous assistons à tout cela en tant que spectateur et j’avoue avoir été triste pour Aliocha. Ce jeune homme essaye juste d’exister mais tout cela ne se fait pas sans mal.

    Je compte continuer ma poursuite des romans de cet auteur dont je suis ravie d’avoir fait la découverte.

     Ma Note : 18/20  

    « Je quitte son appartement et je prends les grandes avenues, ça me brûle. Je veux couper ma peau et ne plus penser à rien, je cours sur les quais en bousculant les gens, il faut que j’aille plus vite que cette chose qui brûle, que j’arrive chez moi, je cours. »


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique