• Antoine et Cléopâtre by William Shakespeare

    Antoine et Cléopâtre by William Shakespeare

    Antoine et Cléopâtre by William ShakespeareRésumé de l'éditeur

    Donnez-moi ma robe, couronnez-moi. J'ai soif De bien plus que la mort. Jamais plus maintenant Le vin de la grappe d'Egypte ne rafraîchira mes lèvres. Fais vite, ma chère Iras, fais vite et bien. Je crois entendre Antoine qui m'appelle. Je le vois qui se dresse Pour m'applaudir d'agir si noblement. Je l'entends qui raille La chance de César, ce bien que n'octroient les dieux Qu'en justification de prochaines colères. Ah, mon époux. Je viens ! Que mon droit à ce mot. Mon courage le prouve. Je suis feu, je suis air, Et ... Lire la suite à la simple existence mortelle J'abandonne mes autres éléments... En avez-vous fini ? Prenez alors la dernière chaleur Que dispensent mes lèvres. Adieu, bonne Charmiane, Adieu, un long adieu, Iras.

     Ce que j'en ai pensé 

    Mes premières impressions

    Me voici de retour avec la chronique d'une nouvelle Lecture Commune que j'ai réalisée avec Alison c'est en allant flâner sur son blog que j'apprécie beaucoup que nous avons commencé à discuter de nos auteurs préférés et notre LC c'est par conséquent porté sur une pièce historique du très grand Shakespeare : Antoine et Cléopâtre!

    Alors, je commencerais tout d'abord en évoquant cet auteur qui me fascine depuis longtemps, j'ai lu toutes ces pièces les plus connues, en revanche je ne m'étais pas encore réellement penché sur la question des nombreuses pièces historiques qu'il avait réalisé ce fut  donc l'occasion! Dans la préface de mon ouvrage on conseillait au lecteur de lire la pièce intitulé Jules César (qui bien sûr précède l'action et nous fait peut-être mieux comprendre les enjeux d'une guerre entre César & Antoine), logique oblige! Néanmoins après avoir refait rapidement quelques recherches sur les différents personnages principaux, je pouvais me plonger sans soucis de compréhension dans cette lecture.

    Qu'en est-il de l'histoire

    Comme son titre l'indique, elle se concentre exclusivement sur les personnages d'Antoine et Cléopâtre, sur fond et enjeux de guerre face au grand César/Octave. Mais ici, plus que l'action on laisse la part belle aux dialogues, aux sentiments et aux réflexions des personnages principaux, de leurs subordonnés et de leurs esclaves.

    Je dois bien admettre que la première approche ne fut pas facile, tant il y avait de personnages différents et comme précisé plus haut j'ai rapidement fait quelques petites recherches avant de poursuivre cette lecture.

    Au début, les personnages d'Antoine et Cléopâtre m'ont paru quelque peu fades et insipides. Shakespeare, bien qu'il suive la trame de l'histoire originale nous donne des personnages à la psychologie très développée, très humains, et dans un sens c'est ce qui fait le charme de l'ouvrage. Bien que je les ai moins appréciés, cette faiblesse m'a permis de m'apitoyer quelques peu sur leur sort, même si bon nombre de leurs actes m'ont plus fait sourire qu'autre chose.

    Pour définir Antoine j'utiliserai le mot inconstant. En effet, il m'a paru difficile de savoir ce qu'il veut et s'il disait toujours la vérité et puis son attitude face à la mort de Fulvie/Octavie m'a étonné tant elle est ironique, sans compter par la suite sur son attitude face à la sœur de César. Néanmoins, son éclat de bravoure à la fin m'a fait revoir mon jugement quelque peu négatif, même si sa mort n'avait rien de très honorable! Sérieusement, le coup d'épée de la fin m'a tuée moi aussi ;) , bref ce passage m'a fait sourire plus que m'attrister. J'ai la nette impression que notre cher Shakespeare se plaît à critiquer et à ridiculiser quelque peu ses personnages et j'ai apprécié ce trait de caractère dans cette œuvre.
    Antoine est un personnage difficile à cerner, si l'on s'en tient à la trame historique on comprend facilement ses agissements mais est-ce que Shakespeare va rester au plus près de la réalité ça nous n'en sommes pas sur à 100% , quoique, je penche plutôt pour cette hypothèse et c'est bien entendu tout le charme de romancer un récit historique.

    Cela, vous l'aurez compris est également valable pour cette chère Cléopâtre. Ici, rien n'évoque la grandeur de cette reine d'Égypte qui à tant fait parler d'elle dans l'histoire! Shakespeare nous offre le portrait d'une femme amoureuse, mais est-elle amoureuse de l'idée même de l'amour ou aime-elle réellement Antoine?Très bonne question à laquelle je ne saurai répondre! Tout ce que l'on observe c'est qu'il s'agit d'une femme dictée par ses passions, et nous observons à loisir tous les émois & problèmes qui en surgissent! C'est une femme superficielle et égoïste qui aime qu'on la plaigne. En analysant son personnage, on pourrait presque croire que Shakespeare se moque des femmes à travers elle, peut-être, est-ce le cas, dans cette pièce ; néanmoins on sait bel et bien que cet auteur à réalisé des portraits de grandes dames qui n'ont rien à envier à la gente masculine (Le Marchand de Venise ; Comme il vous plaira...

    La politique et la guerre sont également bien présentes avec la présence du personnage de César/Octave et les nombreux conflits qu'il entretient avec le personnage d'Antoine. Une large gamme de personnages secondaires gravitent autours de ces personnages principaux, certains sont intelligents et particulièrement avisés notamment Charmiane et Enobarbus. J'ai également beaucoup apprécié un personnage qui apparaît peu, je veux parler du messager! Le pauvre homme, comme je l'ai plaint lorsque Cléopâtre lui en faisait voir de toutes les couleurs. J'aime beaucoup le fait, de trouver quelques passages amusants permettant de donner une ambiance plus légère à ce récit pour le moins complexe.

    Concernant le style de l'auteur comme toujours je suis charmée par sa plume, il a une manière d'écrire très belle, rendant intéressant et amusant des dialogues qui aux premiers abords ne le sont pas particulièrement!

    Au final

    J'ai apprécié ce récit, même si je ne le classerai pas parmi les chefs d'œuvre de l'auteur car même si la passion est bel et bien présente, il lui manque cette grandeur caractéristique des personnages shakespeariens (qui les rendent presque inhumains). Et puis, concernant la fin j'y ai vu comme un léger clin d'œil à la fin de Roméo & Juliette! L'arrivée trop tardive de l'un des soupirants qui de ce fait enclenche la mort de l'autre. Mais comme précisé plus haut la mort d'Antoine et Cléopâtre ne m'a pas parut réellement glorieuse. Néanmoins, ce fut une belle lecture et je suis ravie de l'avoir fait en ta compagnie Alison!

    "Nous nous ignorons nous-même, et nous demandons souvent notre ruine, leur sagesse (celle des dieux) nous refuse pour notre bien, et nous gagnons à ne pas obtenir l'objet de nos prières''.

    « César/Octave : - O Antoine, je t'ai poursuivi jusque-là! - Mais nous sommes nous-mêmes les auteurs de nos maux. Il fallait ou que je fusse offert moi-même à tes regards dans cet état d'abaissement, ou que je fusse spectateur du tien. Nous ne pouvions habiter ensemble dans l'univers. Mais laisse-moi pleurer avec des larmes de sang sur toi, mon frère, mon collègue dans toutes mes entreprises, mon associé à l'empire, mon ami et mon compagnon au premier rang des batailles; le bras de mon propre corps, le cœur où le mien allumait son courage... Que nos inconciliables étoiles aient ainsi divisé nos égales fortunes, pour en venir là! Écoutez-moi, mes dignes amis... Mais non, je vous dirai mes pensées dans un moment plus convenable ».

    Pour voir sa chronique c'est par ici!

    Ma Note : 14/ 20

    R pour Revanche by Douglas Preston & Lincoln Child

    Antoine et Cléopâtre by William Shakespeare

    Pompea Batoni.Cléopâtre & Antoine mourrant,  1763.

    Antoine et Cléopâtre by William Shakespeare

    Giambattista Tiepolo,  Le Banquet de Cléopâtre, vers 1742-1743 - huile sur toile.

    « Incubes by Anthony HolayC'est Lundi que lisez-vous? (21) »

  • Commentaires

    1
    bea285
    Dimanche 25 Mai 2014 à 18:33

    Je me dis qu'il faudrait que je teste un shakespeare  un jour, au moins pour ma culture. Très jolie chronique

    2
    Dimanche 25 Mai 2014 à 20:11
    Alison Mossharty

    Moi aussi, j'ai adoré faire cette LC avec toi ^^ Nos avis sont assez semblables =) J'avoue que le traitement de Cléopâtre m'a vraiment déçu au final. A la fameuse scène du messager, c'est vrai que c'est un passage marrant qui apporte un peu de légèreté dans ce monde de brut :)

    J'adore les tableaux que tu as mis ! En tout cas, très belle chronique j'ai adoré la lire =) 

    3
    Dimanche 25 Mai 2014 à 20:27

    Merci Bea ^^, dans ce cas ce n'est pas le premier que je te conseillerais même s'il était agréable. En revanche parmi les meilleurs de cet auteurs (à mes yeux bien sûr) je citerai : Hamlet, Le Marchand de Venise, Comme il vous plaira, le songe d'une nuit d'été et MacBeth)^^

    Alison : Oui quelque peu déçue même si ça permet à mon sens d'humaniser un peu les personnage, cependant, au change ils perdent leurs grandeurs, ce qui est dommage. Ah le messager, le pauvre tout de même, je souris encore en y pensant ;)

    Merci, j'ai beaucoup aimé ta critique également, surtout lorsque tu évoques ton amour presque inconditionnel pour Cléopâtre au tout début ^^

    Les deux tableaux sont deux œuvres d'artistes italiens que j'apprécie énormément!

    4
    Lundi 26 Mai 2014 à 13:48

    Je comprends ta déception concernant le portrait de Cléopâtre mais les deux amants maudits souffrent de leur légende noire...

    Ta chronique me fait penser que je n'ai encore rien lu de Shakespeare (honte à moi) mais ses oeuvres sont tellement universelles que j'ai l'impression de les connaître déjà.. ^^

    5
    Lundi 26 Mai 2014 à 16:21

    Oh mais c'est pas bien Parthie, je vais devoir te taper sur les doigts ;)tongue il faut absolument que tu lises les romans de cet auteur ;) , mais je te l'accorde, quand on connait la fin c'est moins drôle ;)yes!

    Oui quelque peu déçue de ce personnage mais bon du coup c'était beaucoup plus amusant car par moment ils sont ridiculisés ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :