• Juste avant le bonheur by Agnès Ledig

    Juste avant le bonheur by Agnès Ledig 

    Résumé de l'éditeur/

    Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

    « Un hymne à l'espoir qui sonne juste comme une expérience vécue... Un livre poignant, ou le malheur n'a pas le dernier mot. »Le Figaro Magazine

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Je ne suis clairement pas férue de littérature contemporaine et pourtant je dois admettre que j’ai été agréablement surprise par ce roman. Quelques mots me viennent à l’esprit une fois l’ouvrage refermé, quelques mots forts : tristesse, rencontre, espoir, bonheur etc…

    Je trouve que la force de ce roman réside dans ces personnages. J’ai appris à les aimer avec leurs failles, leurs défauts, ils sont tellement humains et vrais, cela les rends terriblement attachants. On pourrait croire que l’auteure les malmène quelque peu et pourtant au bout du tunnel il y a de la lumière. Le récit ne tombe pas dans la mièvrerie, il s’y passe des choses terribles mais le ton reste plein d’espoir, les personnages tombent mais se relèvent. Je me suis tellement attachée à eux au fil de ma lecture, j’ai espéré un renouveau pour chacun. Chaque personnage cache des blessures indélébiles mais leur rencontre va les changer, ils vont s’ouvrir les uns aux autres, partager leur peine et leur souffrance et leur vie en sera changée. Ils se connaissent peu mais vont apprendre à s’apprécier et s’apprivoiser,  une belle alchimie en ressortira. Mais cela ne se fera pas sans peine, car il est difficile de donner sa confiance, de confier ses peurs et ses doutes à quelqu’un que l’on ne connaît pas mais parfois il faut saisir les chances qui nous sont offertes et c’est ce que va faire l’héroïne.

    Même s’il se passe des événements tragiques, l’ouvrage offre de l’espoir. Le ton alterne humour,  légèreté, petits bonheurs de la vie tout comme ses malheurs. La rencontre de ces cœurs fêlés se fait de manière originale. Julie a été reniée par sa famille suite à la naissance de son petit Lulu, elle n’avait que 17 ans. Elle doit subvenir à leurs besoins à tous les deux, elle est caissière et fera la rencontre de Paul un quinquagénaire. Cet homme vient de rompre avec sa femme, il voit en Julie et son fils une façon de trouver la rédemption et le bonheur en les prenant sous son aile. Elle accepte de partir en vacances avec Paul et son fils Jérôme celui-ci jugeant directement la jeune femme et pourtant ils apprendront à se connaître et s’apprécier. Le petit Lulu quant à lui,  est une bénédiction pour tous, adorable émotif… une perle. Jérôme traîne lui aussi ses démons, jeune médecin, suite au suicide de sa femme il noie sa tristesse dans l’alcool. Ces âmes en peine que rien n’aurait dût relier vont apprendre les unes des autres, s’épauler, s’apprécier. D’autres personnages s’ajouteront à ce sympathique petit groupe. J’ai d’ailleurs été étonnée de la tournure des événements.

    " Coalescence : Rapprochement de personnes sensibles et meurtries dont le contact entraîne une reconstruction solide de chaque élément à travers le tout qu’ils forment."

     C’est exactement ce qui se passe entre nos personnages principaux ! C’est un roman qui parle de reconstruction et d’amour.

    Au début de chaque chapitre des titres illustrent à merveille la situation. Et l’on retrouve à la fin de chacun d’entre eux les impressions de Julie rédigée à la façon d’un journal intime. J’ai beaucoup aimé cette initiative de l’auteure.

    Une fois le livre refermé, j’étais satisfaite et heureuse.  L’auteure ne donne pas une vision idyllique de la vie, certes, il y a des épreuves à surmonter des hauts et des bas mais c’est ce qui fait la beauté et le charme de la vie J’avais le cœur serré mais j’ai quitté les personnages avec une note d’espoir touchante. J’étais émue. Les protagonistes malgré leurs faiblesses sont forts. J’ai appris à les aimer.

    "-Je ne sais pas. J’ai peur, c’est tout.

    - Viens là, lui dit-il en la prenant dans ses bras. Ça va mieux comme ça ?

    S’ensuit une longue étreinte, sans qu’aucun ne sache vraiment qui réconforte l’autre. Jérôme se sent enveloppé par une sorte de chaleur qui l’irradie en profondeur. Il a peu d’expérience de ce genre d’émotion intense. En lui remonte une sensation lointaine, probablement  celle qu’il éprouvait dans les bras de sa mère. Jérôme se met à pleurer doucement.

    - T’as emmené des oignons sur le bateau ? lui demande Julie sur un ton sérieux.

    - T’en es un sacré, d’oignon, lui répond-il en riant au milieu des larmes. Tu vois, j’avais raison ! Tu fais pleurer les hommes.

    - Je te fais pleurer toi, arrête de faire des généralités. Et puis d’abord, je n’y suis pour rien. J’ai peur, tu me prends dans les bras et tu pleures. Tu peux m’expliquer en quoi je suis responsable ?

    - Tu n’es pas responsable. Et je suis un con.

    - C’est pour ça que tu pleures ? TU en as soudainement conscience? C’est sûr, ça doit faire mal quand on s’en aperçoit.

    - TU aurais au moins pu répondre : «  Mais non, t’es pas un con », ça m’aurait rassuré.

    - Je n’aime pas tricher. J’ai bien senti que tu me prenais pour une mauvaise fille quand je suis montée dans la voiture, et pendant tout le trajet, et les premiers jours ? Alors oui, t’es un con d’avoir pu le penser.

    - C’est vrai, je suis impardonnable. La repentance est envisageable à tes yeux ?

    - Mais sous certaines conditions.

    - Je peux te faire une surprise ?

    - Essaie toujours."

    Ma Note : 15/20! <3

    Un récit touchant en somme! Étrangement, j’ai trouvé cette lecture apaisante. Je suis curieuse de découvrir d’autres titres de cette auteure !

    Juste avant le bonheur by Agnès Ledig

    « A toi pour l'éternité by Daniel GlattauerQuand la nuit devient jour by Sophie Jomain »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Octobre 2016 à 13:50

    Cette citation d'Oscar Wilde est vraiment magnifique !!! Rien que pour elle, un immense merci :)

    Quant au roman, je ne le connais que de titre, mais pourquoi pas le tenter un jour, même si son thème ne rentre pas dans mes habitudes livresques ;-)

      • Dimanche 12 Février à 15:23

        Oscar Wilde est l'un de mes auteurs favoris ;) Je suis tombée dessus un peu par hasard mais c'est un beau message d'espoir que l'auteure nous transmets au travers de cet ouvrage! 

    2
    Mardi 13 Décembre 2016 à 16:14

    Je ne suis pas certaine que ce soit un livre fait pour moi. Dommage....
    Merci pour la découverte en tout cas!
    A bientôt!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :