• La Dame aux Camélias by Dumas fils

    La Dame aux Camélias by Dumas fils R pour Revanche by Douglas Preston & Lincoln Child

     

    Résumé de l'éditeur

    Trop de faveur nuit : écrite en 1848, devenue aussitôt et définitivement un mythe, La Dame aux Camélias a été si souvent transposée, adaptée, filmée que Verdi et Greta Garbo ont fait un peu oublier l'œuvre elle-même. Une œuvre qui est un document social. Mais surtout un très grand livre, écrit dans la langue la plus forte, avec d'admirables dialogues et un portrait de femme si émouvant, étrange et déconcertant de candeur perverse que Marguerite Gautier est déjà la sœur des héroïnes d'Ibsen et de Dostoïevski. Les pièces et les ouvrages postérieurs de Dumas fils sont peut-être, comme disait Jules Renard, un peu trop bien «dumaficelés». Mais La Dame aux Camélias permet de comprendre pourquoi Maupassant et Tolstoï ont vu en lui un des plus grands romanciers de leur temps.La Dame aux Camélia by Dumas fils.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Cela faisait déjà un certain temps que l'envie de lire cet ouvrage me tentait énormément, eh bien voilà, c'est chose faite et je dois avouer que ce fut une lecture bien sympathique même si je ne l’imaginais pas exactement ainsi.

    Tout d'abord, j ai aimé l'entrée en matière que nous offre Dumas fils. En effet, nous assistons ici, à un récit comportant une double narration, celle du narrateur qui comme nous, écoutera l'histoire de la Dame aux Camélias et celle d'Armand qui sera l'autre narrateur mais également le personnage masculin principal de l'histoire. Ainsi, Dumas fils, mêle habilement passé et présent dans l'ouvrage, et je dois dire que cela fonctionne très bien puisque ce qui se déroule dans le présent éveille grandement notre curiosité sur les événements du passé.

    Dès le départ, nous prenons connaissance d'un fait important, la mort de la fameuse Dame aux Camélias qui donne son titre à l’ouvrage, décédée dans la fleur de l'âge diront nous! C'est suite à une vente aux enchères des derniers effets de la morte que le narrateur rencontrera Armand et que celui-ci nous contera son histoire et celle de la Dame aux Camélias. Nous sommes dès lors, plongés dans une histoire à l'accent funeste et tragique. Le ton est rapidement donné, celle qui se trouve sous les feux de la rampe se prénomme Marguerite et de par sa beauté elle est très convoitée, c'est une femme entretenue qui vit et se complaît dans le luxe. Coquette et frivole de prime abord, au contact d'Armand qui deviendra son amant mais qui l'aime plus que tout, elle connaîtra une évolution pour le moins positive, ce qui nous la rendra beaucoup plus sympathique.

    On s'attache facilement au couple principal, à leurs malheurs et leurs rares moments de bonheurs, car c'est toujours dans les pires instants que leur amour m'a semblé le plus vrai, notamment, lorsque il est question de sacrifice pour celui ou celle que l'on aime...

    D'un amour plus ou moins factice de départ où c'est surtout l'attirance qui semble prévaloir, l'amour de Marguerite et d'Armand se mue en quelque chose de beaucoup plus passionnel et beau. Et la fin tragique ne fait qu'accentuer cet effet. C'est donc l'histoire d'un amour maudit et émouvant, ou se côtoient la maladie, l'amour, la trahison, le sacrifice, la jalousie....

    De fait, Armand et Marguerite sont des personnages plus complexes qu'il n'y paraît et surtout ce sont des personnages qui par certains de leurs choix nous surprennent agréablement, même si à certains égards ceux-ci m'ont également agacés. Marguerite se sent supérieure et n'a pas un caractère facile, Armand quant à lui peut paraître un peu trop passif par moments.

    Marguerite et Armand vont s'aimer et se détruire et la chute de l'histoire n'en sera que plus brutale et plus belle à nos yeux !

    Au final

    Je suis donc ravie d'avoir découvert cette œuvre de Dumas fils, et j'ai hâte de me tourner vers quelques une des adaptations qui ont été réalisées!

    Extrait : 

     »Voici ce que je lus, et que je transcris sans ajouter ni retrancher aucune syllabe : 

    '' C'est aujourd'hui le 15 décembre. Je suis souffrante depuis trois ou quatre jours. Ce matin j'ai pris le lit ; le temps est sombre, je suis triste ; personne n'est auprès de moi, je pense à vous, Armand. Et vous, où êtes-vous à l'heure où j'écris ces lignes ? Loin de Paris, bien loin, m'a-t-on dit, et peut-être avez-vous déjà oublié Marguerite. Enfin, soyez heureux, vous à qui je dois les seuls moments de joie de ma vie.'' »

     Ma Note : 16,5/20!

    Au-delà des Mots-Les Montgomery et les Armstrong I by Maya Banks

    Challenge XIXe siècle Livres-Films-Séries by Danslemanoirauxlivres!

    http://2.bp.blogspot.com/-0a3YCRoue_c/Umq_wgxoyII/AAAAAAAABuo/jq8io9DNvRM/s1600/2726149_orig.png

    « Villette by Charlotte BrontëSakamoto pour vous servir by Nami Sano »

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Août 2014 à 14:10
    roxou06

    Je ne connais pas du tout ce classique, d'ailleurs j'ai des lacunes dans ce genre littéraire ....

    2
    Mardi 12 Août 2014 à 13:48
    Alison Mossharty

    Je n'ai jamais lu Dumas fils ! Que Dumas père ^^

    Si les personnages sont complexes ça m'intéresse immédiatement =) En plus, j'aime beaucoup le titre de cette oeuvre, je ne sais pas pourquoi mais je trouve ça poétique "La dame aux camélias" =)

     

    3
    Vendredi 15 Août 2014 à 15:19

    Je ne l'ai jamais lu, je devrais y remédier!

    4
    Mercredi 20 Août 2014 à 16:40

    eh bien, on peut dire que les chiens ne font pas des chats... je plussoie tout ce qu'écrit Alison : je n'ai jamais lu Dumas fils et je trouve le titre de son roman très poétique et intrigant...

    en tout cas, ta chronique donne envie de découvrir cet amour maudit (et il est vrai que ce thème fait les plus belles histoires !)

    5
    Lundi 25 Août 2014 à 20:51

    Roxou c'était une agréable lecture que je ne regrette pas et puis je l'ai lu vraiment rapidement je te le conseille ^^

    Alison, C'est le premier Dumas fils que je lis et je suis heureuse de l'avoir enfin découvert ^^, tout comme toi c'est le titre qui m'avait intrigué au départ et l'histoire tout comme le titre m'a paru à bien des égards très poétique ^^

    Johanne, je te le conseille, je suis contente d'avoir enfin découvert cet ouvrage :)

    Chère binômette, je plussoie encore plus pour que vous le lisiez x), en fait plus je progressais dans l'histoire et plus j’appréciais les personnages c'est assez étrange ^o^ Et les histoires d'amour maudit c'est vraiment super x)

    6
    Mercredi 27 Août 2014 à 14:09

    Il faut vraiment que je passe aux classiques, moi!! Que de lacunes!

    7
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 20:19

    Il y a tellement à lire aussi, que parfois ça n'est pas facile de se mettre aux classiques ^-^ même si ce sont également des lectures bien agréables happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :