• Nos etoiles contraires by John Green

    Nos étoiles contraires by John Green Nos etoiles contraires by John Green

    Nos etoiles contraires by John GreenRésumé de l'éditeur

    Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Dans le cadre d'une lecture commune organisée avec FantasyBooksAddict (vous pouvez lire sa critique ici) Nos etoiles contraires by John Greenvoici mon billet sur cet ouvrage.

    Mes premières impressions

    Nos étoiles contraires, c'est l'histoire de deux jeunes qui n'ont pas été épargnés par la cruauté de la vie. Hazel Grace, lors d'une énième réunion à un groupe de soutien pour malades, rencontre le sympathique & enjoué Augustus Waters. Elle est malade, lui est en rémission, c'est la rencontre de deux étoiles contraires qui pourtant, vont se découvrir et s'apprécier, passant du stade de l'amitié à l'amour. Ce sont les petits bonheurs et les affres de la jeunesse et surtout de la maladie qui sont ici, mis en avant.

    Qu'en est-il de l'histoire

    Ce récit est pour le moins innovant, l'histoire de jeunes adolescents qui ne sont pas encore adultes mais qui connaissent une vie pour le moins difficile. Bien sûr il y a des passages tristes mais le ton n'apparaît pas aussi grave que ce à quoi, l'on pourrait s'attendre pour ce genre d'histoire. Au contraire, le récit est ponctué de dialogues qui prêtent à sourire, les personnages apparaissent enjoués, et nous nous plaisons à suivre leurs progressions au fil des pages, tout comme leurs états d'âme. Pour eux, la maladie fait partie intégrante d'eux, elle est indissociable de leurs corps. Aussi, leurs visions des choses peut apparaître bien différente à certain égards de celle du commun des mortels. Ce n'est pas pour autant qu'ils n'en n'ont pas honte, il détestent par dessus tous le regard scrutateur des gens qui montrent de la pitié :

    '' C'est juste que je ne voulais pas subir le regard que les gens portaient sur nous''.

    Qu'en est -il des personnages

    Hazel Grace est enjouée et n'a pas sa langue dans sa poche. Je l'ai vraiment apprécié, sa maladie n'est pas facile, mais elle n'apparaît pas défaitiste mais au contraire combattive. Bien sûr, il y a des moments difficiles mais elle ne se laisse pas submerger par sa maladie. Elle est courageuse et passionnée par Une impériale affliction de Peter van Houten. (J'ai moi même eu envie de lire ce livre à force d'entendre les éloges d'Hazel ;), dommage qu'il soit fictif. Sa relation avec ses parents est émouvante, ça n'est facile ni pour eux ni pour elle.

    ''L'avenir me manquait.''

    Augustus Waters, m'a amusé dès sa première apparition. J'adore son prénom, ses petites attentions envers Hazel, sa façon de l'appeler ''Hazel Grace'', son intelligence grandiloquente, son envie de laisser une trace, son courage, son évolution au fil du livre, il continue à se battre lui aussi. J'ai été conquise.

    ''Je veux laisser une trace.''

    Sa famille est amusante elle aussi. Et j'adore sa métaphore sur le fait de fumer :

    ''- Je ne fume pas, a-t-il expliqué avec la cigarette qui gigotait au coin de ses lèvres.

    - Mais...

    - C'est une métaphore, ai-je précisé. Il met le truc qui tue dans sa bouche, mais il lui refuse le pouvoir de le tuer.

    L'hôtesse en est restée sans voix.

    - Cette métaphore est interdite pendant le vol, a-t-elle déclaré un instant plus tard.''

    Comme dit précédemment, nos héros sont bien entourés, par leurs familles bien sûr, mais aussi par leur ami Isaac lui aussi malade, celui-ci apparaît plus virulent dans son attitude, en tout cas je l'ai énormément apprécié.

    Dans ce roman, J'ai adoré, la rencontre entre ces deux étoiles que sont Hazel et Augustus, les moments passés ensembles, leur ''OK'', leur voyage en Hollande, leur fascination exacerbée pour Peter van Houten. Le fait que Hazel s'identifie au personnage de ce fantastique bouquin, l'impression que quelqu'un la comprend! Est ce que M. Tulipe existe, est-ce qu'il a épousé la mère d'Anna et comment se porte Sisyphe le petit Hamster, moi aussi je voulais des réponses ;) en tout cas, sa rencontre avec van Houten sera détonante!

    J'ai aimé cette idée liée au peintures évoquant ''une flopée de martyrs'' au Rijksmuseum (Vous vous souvenez je suis une grande fervente de l'Art) mais aucun malades :

    […] '' parce qu'il n' y a aucune gloire à être malade, pas de sens à la maladie. On ne retire aucun honneur à mourir de maladie.''

    Dans la plupart des passages la mort est évoquée, et souvent on a le droit à des blagues sur ce thème néanmoins ça ne tombe jamais dans le macabre ou le malsain. Le ton est léger et badin et parfois plus sérieux. Bien sûr tout n'est pas rose dans ce livre, loin de là, je dirais même que les choses s'aggravent au fur et à mesure de notre lecture mais certains protagonistes arrivent à réaliser certains de leurs rêves et cela fait chaud au cœur même si la déception n'est pas loin derrière.

    Je dois avouer que la première partie m'a plu mais sans plus, mais à partir de la virée à Amsterdam et surtout leur retour, j'ai totalement adhéré à cette lecture. Le climat devenait beaucoup plus pesant mais une note d'espoir persistait. On retrouve également la peur de blesser l'autre, de le dégoûter lorsque la maladie s'aggrave et surtout de le rendre malheureux lorsque la mort s'empare définitivement de ce corps malade, cela n'est facile pour personne.

    '' - Tu crois à la vie après la mort? A soudain demandé Augustus.

    - Je crois que la notion d'éternité est un concept erroné.

    - Tu es un concept erroné, a t-il dit avec un petit sourire.

    - Je sais. C'est bien pour ça que je quitte la piste.

    - Ce n'est pas drôle, a t-il dit en regardant la rue.''

    Au final

    Ce livre m'a donc transporté, du moins pendant la seconde moitié de l'ouvrage. Je ne suis pas déçue de cette lecture. Avec cet ouvrage on passe par tout un tas d'émotions et il ne m'a pas laissé de marbre. Ce livre montre à quel point chaque instant présent si infime soit-il est important, il ne faut pas se laisser abattre et c'est une belle leçon que nous offre Hazel et Augustus. J'ai été émue, de manière graduelle surtout à la fin de l'ouvrage. Finalement je ne m'attendais pas à cette fin (à partir du chapitre 21 en fait) ! Mais elle était très belle, notamment, ce cadeau offert à la personne aimée alors même que l'on est mort. La mort est sans cesse présente, ils vivent avec car ils savent qu'ils ne leur restent que peu de temps. Je pense notamment à la préparation de l'éloge funèbre qui m'a totalement chamboulé.

    ''Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse.''

    Pour finir même si je vous ai déjà abreuvé de citations en voici encore une car il y en a de bien belles dans ce roman :

    '' J'ai tellement de chance d'aimer, Van Hounten. Dans ce monde, mec, ce n'est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal. J'aime mes choix. J'espère qu'elle aime les siens.

    Je les aime, Augustus.

    Je les aime.''

    Je terminerai en vous disant que j'ai hâte de voir si l'adaptions cinématographique sera à la hauteur du roman. Pour l'instant, la bande-annonce me laisse une impression positive.

    Nos etoiles contraires by John Green

    Ma Note : 16/20

    Nos etoiles contraires by John Green

    http://2.bp.blogspot.com/-0a3YCRoue_c/Umq_wgxoyII/AAAAAAAABuo/jq8io9DNvRM/s1600/2726149_orig.png

    « C'est Lundi que lisez-vous? (16)Top Ten Tuesday (7) »

  • Commentaires

    1
    Syl.
    Lundi 21 Avril 2014 à 13:23
    Syl.

    Je n'ai pas envie de lire le livre, ni de voir le film ! Surtout pas envie de pleurer toutes les larmes de mon corps !!!

    2
    Lundi 21 Avril 2014 à 13:42

    Je comprends Syl mais il n'est pas triste ou alors à peine ;) On sourit beaucoup en le lisant ^^

    3
    Lundi 21 Avril 2014 à 15:54
    Alison Mossharty

    La deuxième partie a un côté très romanesque avec ce voyage à Amsterdam alors qu'ils sont tous les deux très malades... Mais je comprend pourquoi tu l'as aimé, moi aussi je l'avais bien apprécié avec le personnage de l'écrivain que j'ai trouvé super intéressant mais pas assez développé malheureusement ! 

    Curieuse de connaitre ton avis sur l'adaptation maintenant =)

    4
    Lundi 21 Avril 2014 à 16:04

    La deuxième partie était plus riche en émotion et c'est à partir de ce moment que j'ai commencé à vraiment les apprécier. J'espère que l'adaptation sera intéressante ;) il n' y a plus qu'à attendre smile

    5
    Lundi 21 Avril 2014 à 18:17

    c'est un livre que j'ai telecharge dans l 'intention de le lire

    merci pour ton avis

    çà me conforte dans mon choix

    6
    Lundi 21 Avril 2014 à 20:42

    En lisant ta chronique, j'ai ressenti une pointe de nostalgie.. J'ai eu envie de découvrir ce livre pour la première fois. J'ai été très marquée par l'histoire ; c'est rare quand ça arrive. J'adore ce que tu as écrit sur Augustus, tu m'as rappelé tous les petits détails que j'ai apprécié chez ce personnage. Il est vraiment super attachant !

    Vivement le film ! ^^ Le trailer prévoit de belles choses !

    7
    Mardi 22 Avril 2014 à 10:24

    Missnefer, j'espère que tu apprécieras cette lecture ^^

    Wolfsrain : Plus que l'histoire ce sont certains petits détails qui m'ont justement transportés, Augustus est vraiment un personnage superbe, je l'ai apprécié dès sa première apparition ^^

    Je suis pressée également de découvrir le film wink2

    8
    Mardi 22 Avril 2014 à 12:13
    Latêtedansleslivres

    J'ai aussi hâte de voir le film! Un livre qui ne tombe pas dans le larmoyant malgré un sujet difficile à aborder, c'était une bonne lecture pour moi :)

    9
    Mardi 22 Avril 2014 à 16:39

    Je me retrouve complètement dans ta chronique : ce livre est... Tourneboulant, je ne vois pas d'autre mot. Vivement le film !

    10
    Mardi 22 Avril 2014 à 17:15

    la tête dans les livres : une bonne lecture également, même si ça n'a pas été un coup de cœur, un livre touchant.^^

    Bouchon des bois, j'adore ton utilisation du mot tourneboulant ;) je suis pressée également de voir ce que nous réserve le film ^^

     

    11
    Mardi 22 Avril 2014 à 21:43
    Sphinxou Hyde

    Un vrai coup de cœur :)

    12
    Mercredi 23 Avril 2014 à 11:23

    Pas un coup de cœur pour moi mais une belle découverte en tout cas ^^

    13
    Mercredi 23 Avril 2014 à 21:52

    c'est appréciable qu'un livre traitant d'un sujet aussi grave soit écrit avec cette dose de légèreté qui rend l'espoir presque palpable...

    14
    Jo
    Jeudi 24 Avril 2014 à 21:01

    J'ai adoré le livre! J'ai hâte de voir ce va donner le film :)

    15
    Vendredi 25 Avril 2014 à 11:41

    C'est un superbe roman, hâte de voir le film!

    16
    Vendredi 25 Avril 2014 à 17:18

    La bande-annonce aussi me laisse une bonne impression... A voir ce que ça donne, j'ai tellement aimé le roman...

    17
    Vendredi 25 Avril 2014 à 21:50

    Sans avoir lu ta chronique, je crois que je ne me serais pas intéressée à ce livre, trop peur de tomber dans un mélo larmoyant. Mais maintenant, pourquoi pas!

    18
    Samedi 26 Avril 2014 à 10:09

    Coucou,


    Ce n'est pas non plus un coup de cœur pour moi, même si c'est une bonne lecture !


    Mon avis est enfin en ligne d'ailleurs ;)

    19
    Dimanche 27 Avril 2014 à 11:30

    Parthenia ; en effet, c'est léger et c'est agréable, même s'il y a des moments tristes.


    Jo: Moi aussi ;)


    Johanne: Je suis curieuse également ^^


    Phebusa: Je l'ai bien aimé également, j'espère ne pas être déçue ^^


    Le livre-vie : Loin de là, et c'est ce qui m'a plut, le ton est léger parfois sarcastique mais rarement déprimant grâce au caractère des personnages ^^


    Fantasybooksaddict : On se rejoint sur nos avis miss, en effet pas un coup de cœur mais une lecture agréable néanmoins.


    Je viens voir ça;) contente d'avoir fait cette lecture commune avec toi ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :