• Les  mes captives by Clara Salaman

    Les Âmes captives by Clara SalamanJe tiens à remercier le forum Babelio pour son partenariat ''Masse Critique'' ainsi que les éditions Robert Laffont pour l'envoi de ce roman.

     

    Les Âmes captives by Clara SalamanRésumé : Johnny et Clem sont fous amoureux. Un jour, ils quittent leur Angleterre pluvieuse et morose pour s’enfuir en Turquie et y couler des jours heureux. Ils vivent de petits boulots et se retrouvent vite mêlés à toutes sortes de trafics et mauvaises fréquentations, car l’amour et l’eau fraîche ne suffisent malheureusement pas. Pourchassé par des mafieux, le jeune couple tombe sur la Petite Utopie , un magnifique voilier, leur unique chance de survie. Ils seront par chance recueillis par Frank, le maître des lieux, un homme ténébreux, séduisant et charismatique, son épouse Alice, à la beauté botticellienne et aux yeux tristes, et leur petite fille de cinq ans, dite Smudge. Clem et Johnny sont immédiatement séduits par leur mode de vie si libre, ils voguent où bon leur semble, se nourrissent quand leur vient l’envie, jouent aux cartes en buvant d’enivrantes liqueurs, un véritable paradis sur mer pour les jeunes gens. Mais les apparences sont trompeuses, même dans un cadre aussi idyllique, et Johnny va rapidement se rendre compte que derrière la personnalité brillante et intense de Frank se cache un esprit malsain, celui d’un gourou torturé et dangereux, un psychopathe en cavale qui persécute son épouse qui boit trop, et n’est pas le père idéal et aimant qu’il semble être. Johnny sent le vent tourner : il faut partir avant qu’il ne soit trop tard, mais Clem n’est pas de cet avis, elle est tombée sous le charme de Frank. Bienvenue à bord de la Petite Utopie : un huis clos d’une densité abyssale, et pour cause, Clem et Johnny sont perdus au beau milieu de l’océan avec leur amour pour seul repère. Un roman à mi-chemin entre La Plage et Le Talentueux M. Ripley, qu’on lit d’une traite, et qu’on n’oublie pas.

    Mon Avis :

     Les âmes captives de Clara Salaman est un roman sympathique au titre accrocheur et à la couverture qui donne envie de s’y plonger. On peut penser que le traducteur en choisissant ce titre à la place du titre initial : The boat alias Le bateau fait une erreur mais pas du tout. Au contraire, il fait immédiatement allusion à l’huis-clos ignoble dans lequel vont se trouver enfermés nos deux protagonistes.

    Ce roman captivant est, toutefois, un peu trop descriptif. Le champ lexical maritime peut constituer un handicap pour les non-initiés et ce, dès le départ. Or, le lecteur, au gré des pérégrinations de Johnny et Clem , sera dépaysé à souhait. De même, le merveilleux occupe une place magistrale dans ce roman. L’auteur évoque un « homme ours », un « ange à la voix divine, mélodieuse et chantante », un « costume de capitaine crochet », un « sortilège d’endormissement », une « magnifique créature tourmentée »  ou encore « Mary Poppins ». Voici des termes qui nous permettent, à nous lecteurs, de nous évader et de partager les aventures de Johnny et Clem, en quête d’une lune de miel inoubliable, jusqu’au drame…Ce roman est d’autant plus captivant que l’auteur joue avec nos nerfs. Pourquoi les sauveurs de nos deux protagonistes sont-ils si mystérieux ? Que cachent-ils réellement derrière leur bonté feinte ? Le lecteur le découvrira, petit à petit, mais patience car Clara Salaman nous distille ses énigmes après plusieurs flash-back nous incitant  à entrer dans l’intimité de Johnny et Clem et à en apprendre davantage sur les prémisses de leur rencontre et leurs faiblesses. En bref, le lecteur ne sort pas indemne d’un tel roman aux passages parfois durs et sordides quant aux relations qu’entretiennent les personnages  de l’histoire.

    Ma Note : 8/10


    votre commentaire
  • Si vous souhaitez réaliser un partenariat ou une lecture commune  avec moi j'en serai ravie.

    N'hésitez pas à me laisser un commentaire sur cet article ou à cliquer ici!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique