• Tempête blanche by Douglas Preston & Lincoln Child

    Tempête blanche by  Douglas Preston & Lincoln Child Tempête blanche by Douglas Preston & Lincoln Child Tempête blanche by  Douglas Preston & Lincoln Child

    Tempête blanche by  Douglas Preston & Lincoln Child Résumé de l'éditeur

    Roaring Fork, station huppée du Colorado. L’inspecteur Aloysius Pendergast, du FBI, arrive juste à temps pour éviter que sa protégée, Corrie Swanson, ne passe dix ans derrière les barreaux. Cette dernière, qui enquête sur la mort de onze mineurs prétendument dévorés par un ours, en 1876, s’est en effet mis à dos les autorités locales, dont les juteux projets immobiliers pourraient être remis en cause. Au moment où Pendergast arrive, la municipalité doit aussi faire face à un autre problème menaçant la station : un pyromane met le feu à plusieurs chalets cossus – leurs propriétaires étant enfermés à l’intérieur. Pendergast résoudra l’énigme de la mort des onze mineurs en mettant la main sur une nouvelle inédite du Dr Watson mettant en scène Sherlock Holmes – nouvelle connue des holmésiens mais jamais publiée. Qui sait si la résolution d’un crime vieux de 135 ans ne permettra pas de comprendre les agissements du pyromane ?

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

     Mes premières impressions

    Comme vous le savez entre L'inspecteur Pendergast et moi c'est une grande histoire d'amour! ;)  Que voulez-vous! On est passionné ou on ne l'est pas! C'est donc, avec bonheur que je retrouvais ce cher inspecteur du FBI à la tête d'une nouvelle enquête! D'autant plus, qu'après ma lecture de Descente en enfer, j'étais impatiente de lire le tout nouveau roman de Preston and Child! Je savais d'or et déjà, que j'allais être happée par cette enquête et ce fut, bien entendu le cas! J'avoue avoir eu tout de même, une petite appréhension lorsque j'ai appris que ce nouvel opus mettrait en avant le personnage de Corrie (déjà vue dans les Croassements de la nuit et plus rapidement dans Descente en Enfer). Ça n'est pas l'un des personnages secondaires que j'appréciais le plus dans l'univers de cette saga et pourtant... mon avis a radicalement changé, car je l'ai énormément apprécié dans cette enquête, mais nous y reviendrons par la suite!

    Qu'en est-il de l'histoire

     Alors pour commencer, que s'est-il passé depuis la fin de Descente en Enfer? Et bien, on peut dire qu'Aloysius a remonté la pente, mais ce n'est pas encore ça! Et c'est tout à fait logique, après ce qu'il a vécu , toutes ces révélations plus choquantes les unes que les autres!

    Ce que j'apprécie avec ces auteurs c'est que l'on ne sait jamais à quoi s'attendre avec leurs intrigues, d'autant plus que dans certaines de leurs enquêtes le surnaturel trouve habilement sa place (Relic...) Ici, nous avons semble-il à faire à une histoire d'ours mangeur d'homme il n' y a qu'à observer la couverture qu'au demeurant j'affectionne particulièrement.^^

    Donc, ici, place à trois enquêtes si l'on puis dire ; la première met en avant des meurtres liés à un dangereux pyromane dans une station de ski (Roaring Fork) où les riches viennent se pavaner, vient ensuite, une vieille enquête remontant à 1876 liée à un ours mangeur d'homme! Étrangement ces deux enquêtes semblent liées, et quoi de mieux que la lecture d'une nouvelle inédite de Sherlock holmes (dixit troisième enquête) pour y voir plus clair! Alors, je dois dire que les trois enquêtes m'ont passionné, Preston and Child nous offre une nouvelle inédite de Sherlock H., que j'ai tout bonnement adoré, via leur sublime plume. Les deux autres enquêtes étaient passionnantes également et très sombres, le ton nous est donné dès le départ avec la première apparition du pyromane qui m'a fait froid dans le dos!

    Nous avons également notre lot de révélations fracassantes comme à chaque fois ! J'ai également beaucoup apprécié l'idée des auteurs de faire revivre les personnages de Conan Doyle et Wilde, le temps d'une scène. C'est d'ailleurs Wilde qui m'a surtout fasciné!

    '' - Affublez-le d'un vice, poursuit Wilde. La vertu chez les individus est d'une banalité affligeante. Personnellement, je ne puis la souffrir.

    Il marqua une nouvelle pause.

    - Pas seulement un vice, Doyle. Dotez-le d'une faiblesse […]''

    Et je trouve cela tout à fait logique! Un personnage possédant des manies ou des excentricités est bien plus agréable à suivre qu'une personne parfaite et lisse, n'est-ce pas le cas Aloysius X.L Pendergast! Et c'est pour cela que ses enquêtes se révèlent aussi intéressantes! Cet échange m'a amusé, j'ai aimé les portraits que les auteurs ont brossé de ces deux écrivains, l'homme peu sûr de lui et le dandy raffiné! Et grâce à cet échange, Pendergast nous montre une nouvelle fois sa maîtrise parfaite du Chongg Ran! 

    À la lecture de cet ouvrage nous ne sommes pas en reste côté émotion, entre les frayeurs, la colère, certains passages émouvants, et les sueurs froides on ne reste pas insensible à ce qui se déroule.

    Parmi les passages que j'ai préféré il y a l'échange entre Pendergast et Swinton, j'adore quand Pendergast se fait passer pour quelqu'un d'autre ;), et sa rencontre avec Dorotheo Pembroke était également bien agréable à suivre.

    J'ai également apprécié le fait que Tristram écrive à son père en écriture süterlin, ah décidément quelle famille atypique et pleine de génie!

    Qu'en est-il des personnages

    Les premiers chapitres sont consacrés à Corrie et à son travail de thèse, puis aux ennuis qu'elles s'attirent (pour changer!) et c'est le petit déclic nécessaire à Pendergast pour apparaître et voler à son secours! Il apparaît seulement après quelques chapitres et comme d'habitude son apparition est placé sous le signe du grandiose! Nous sommes à nouveau ébloui par sa grâce, son attitude précieuse, son délicieux accent sudiste et ses menaces voilées ! Ses manières d'agir peu orthodoxes me ravissent à chaque fois et me donnent le sourire aux lèvres (j'ai en tête son invitation forcée chez les Kermode qui m'a vraiment étonnée de sa part ^^)! Il est vrai que j'ai tendance à mettre ce personnage au dessus de tout, (voir à lui vouer un culte ;)) mais que voulez-vous je l'adore et ceux qui aiment cette saga le comprennent sûrement.^^ Vous êtes prévenues je ne tarirai jamais d'éloge sur mon cher Aloysius!

    ''Pendergast qui détestait la présence bruyante de voisins inconnus, avait réservé les chambres situées de part et d'autre de sa suite afin d'avoir la paix.''

    (Nous sommes sur la même longueur d'onde lui et moi ;))

    Corrie, comme dit précédemment, m'a agréablement surprise par son évolution au fil des volumes. Actuellement en thèse, ayant abandonné son apparence punk, elle manigance à merveille elle aussi, et se possède un caractère de fouineuse, et à cause de cela s'attire irrémédiablement une tonne d'ennuis! Au départ, j'ai aimé son attitude, elle voit en Pendergast son mentor. Je dois avouer que sa manière d'être, sa façon de parler assez vulgaire contraste admirablement bien avec le langage si précieux de l'inspecteur. Elle admire Pendergast cependant elle apparaît aussi tiraillée  car elle a également peur qu'il lui fasse de l'ombre qu'elle soit évincée par sa faute alors que lui ne pense qu'a sa sécurité! J'ai d'ailleurs été fortement étonné de voir l'inspecteur aussi attaché à quelqu'un outre sa famille! Lors de ses recherches Corrie fera la rencontre de Stacy, un personnage secondaire féminin d'importance qui jure comme un charretier. Il s'agit d'une ancienne militaire et l'on citera également Ted un charmant jeune homme qui l'aide dans ses recherches puisqu'il travaille à la bibliothèque.

    ''Corrie se leva à son tour. Un démon qu'elle ne connaissait que trop bien était en train de prendre possession d'elle.
    Vous déterrez les morts d'un cimetière afin de gagner de l'argent sur un projet immobilier, vous fourrez les corps dans de vulgaires boîtes en plastique que vous entreposez dans un hangar, et c'est moi qui manque de respect aux défunts en voulant étudier leurs ossements? Vous n'êtes qu'une hypocrite!
    Kermode blêmit. Une veine se mit à battre au niveau de son cou soigneusement poudré [...] ''

    On retrouve également une famille importante dans cette ville qui semble tenir les rennes du pouvoir : les Kermode!

    À mon grand regret on ne voit pas le reste de la petite troupe gravitant habituellement autour de Pendergast ou alors par le biais de lettres. J'espère qu'il apparaîtront dans le prochain volume (oui bon je sais, encore un an à attendre -_-)!!!

    Au final

    J'ai savouré ce roman, comme d'habitude, toute la force de cette sage repose sur ces personnages riches et complexes, même si l'intrigue est prenante, bien ficelée et nous donne du fil à retordre.
    Je vous préviens de suite, une fois dans l'enquête vous ne vous arrêterez plus, comme le titre l'indique c'est au cœur d'une tempête que vous plongez!
    C'est le genre de livre que l'on est pressé de terminer une fois commencé, mais que l'on quitte à regret une fois terminé!
    Comme d'habitude je suis passée par divers états au long de cette lecture! Et, croyez-moi, la fin est riche en émotion et m'a complètement bouleversé!

    Et pour terminer, voici un extrait :

    '' Pendergast, impassible, continuait de l'observer de ses yeux argentés. Elle eut le sentiment très net qu'elle venait de baisser d'un cran dans son estime, mais que lui dire d'autre?

    La solution se trouvait dans l'examen de ces ossements, et non dans un roman d'aventures.

    Après un long silence, Pendergast, lui adressa une légère courbette.

     - Bien sûr, mademoiselle Swanson.

    Sur ces mots, prononcés sur un ton glacial, il lui tourna le dos et quitta l'entrepôt aussi silencieusement qu'il y était entré.''

    Ma Note:19,5/20!   

    Et parce que je ne suis pas la seule à apprécier cette saga voici la chronique de Supy qui a également dévoré ce volume : ICI 

    Tempête blanche by  Douglas Preston & Lincoln Child

    ''Certains disent que le monde périra par le feu ;
    D'autres par la glace.
    Ce que j'ai goûté du désir
    Me fait pencher pour le feu''

    Robert Frost

    Et en bonus la couverture américaine qui est également splendide! ^^

    Tempête blanche by  Douglas Preston & Lincoln Child

    « Wolf Girl & Black Prince by Ayuko Hatta vol ILes Films que j'ai été voir au cinéma -Petit Topo- (II) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juin 2014 à 10:18

    Sympa l'apparition de Wilde et Doyle !!! ^^ ça me fait penser que j'ai l'intention de lire les enquêtes mettant en scène le grand écrivain irlandais....

    bref, ton amour ne fait que se confirmer pour cette série qui pour l'instant ne souffre pas d'essoufflement... bonne continuation, ma chère Missie !! ^^

    2
    Dimanche 1er Juin 2014 à 11:29

    En effet ma passion persiste ;) et j’espère qu'elle ne s'émoussera jamais ^^

    Pour ma part, j'ai très envie de redécouvrir la plume de Conan Doyle, n'ayant lu que quelques une de ces nouvelles à ma grande honte. Wilde est un auteur que j'aime beaucoup. Bonne découvertes à toi ma chère Parthie! smile

    3
    Dimanche 1er Juin 2014 à 12:49

    Waouh quelle chronique enthousiate ! Je suis torturée, il me FAUT lire ces auteurs !

    J'ai marqué Relic comme un achat prioritaire. J'ai hâte de me le procurer ! :P

    4
    Dimanche 1er Juin 2014 à 14:31

    Hi hi super miss, j'ai hâte que tu découvres cette saga et surtout j'ai hâte de connaître et lire ton avishappy

    5
    Lundi 2 Juin 2014 à 08:11

    J'ai adoré le fait que Pendergast enquête sur Sherlock Holmes. Je trouve que ça se prête bien au style, les auteurs ont vraiment eu une bonne idée. Il ne manque plus qu'ils remettent Diogène =P. Sinon, je suis vraiment contente que tu es pu changé d'avis sur Corris. Elle mérite vraiment d'être exploité.

    Bon, sinon j'ai trouvé ça dommage qu'on est même pas une petite allusion à Vincent. On ne peut pas tout avoir...

    6
    Lundi 2 Juin 2014 à 09:13

    Moi aussi, ça faisait une jolie mise en abîme particulièrement intéressante je trouve et puis trouver un manuscrit secret de ce grand auteur doit en faire rêver plus d'un! A auteurs de génie, idée de génie ^^ Oui au final, j'ai apprécié Corrie, j'ai même l'impression qu'elle avait droit à autant de passages qu'Aloysius! C'est aussi dû à l'enquête concernant les Croassements de la nuit ce n'est pas l'une de mes préférés ;) Ah le retour de Diogène et d'Alban si seulement, l'attente est trop longue....

    Ah ah pour Vincent point du tout pour moi, je ne l'apprécie pas plus que cela...;) mais je suppose que dans la prochaine et lointaine enquête il apparaîtra à nouveau!

    7
    Jeudi 12 Octobre à 21:38
    totorosworld

    je l'ai beaucoup aimé aussi (même si j'ai moins de choses à en dire que toi :))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :