• Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Une Saison à Longbourn by Jo Baker Une Saison à Longbourn by Jo Baker

     

    J'ai eu la chance de recevoir ce roman via un partenariat ''Masse Critique'' organisé par Babelio! Je tiens donc à remercier Babelio de même que les Éditions Stock la cosmopolite pour l'envoi de cet agréable roman!

    Une Saison à Longbourn by Jo BakerRésumé Éditeur : Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
    À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l’étage, relève d’eux seuls… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Mes premières impressions
    Je dois avouer que j'ai été ravie de pouvoir lire ce roman en avant-première. J'aime beaucoup lire la littérature écrite autour de l'œuvre de Jane Austen et au vu du résumé, ce roman m'apparaissait extrêmement prometteur et surtout m'intriguait! En effet, raconter la vie des domestiques était une idée fort originale. J'étais donc impatiente de découvrir l'histoire de cet ouvrage à la couverture ''so british''. Le roman en lui même est très beau et la couverture très élégante résume bien le roman. Derrière la table ou est disposé le thé, à l'attention des maitres de la maison, une jeune femme attend debout! Et c'est bel et bien l'attente qui caractérise le personnage de Sarah, l'attente d'une vie meilleure pour elle...

    Qu'en est-il de l'histoire
    Celle-ci se distingue par sa césure en trois parties. Et j'avoue avoir aimé chaque partie de façon différente. La première partie met en place le petit monde ô combien agité des habitants de Longbourn, nous rencontrons donc les divers protagonistes gravitant autour de Sarah l'héroïne. L'énigmatique James, fait également son apparition tout comme le personnage de Ptolémée. J'ai vraiment apprécié cette première partie qui nous présentait le monde de la domesticité avec les divers taches qui leurs sont incombées (linge, cuisine, vider les pots de chambre, aller en ville poster du courrier....) Et puis surtout, nous assistons aux premières confrontations entre Sarah et James, celle-ci ne le supportant pas dès le départ!
    La seconde partie était plus axé sur le passé de certains protagonistes : James bien évidemment et d'autres personnages. J'ai moins apprécié cette seconde partie, car elle se déroule dans un univers plus sombre mêlant guerre et misère du peuple. Je préfère la petite vie certes agitée mais bien ordonnée de Longbourn. Malgré tout j'étais impatiente de découvrir le mystérieux secret de James et le concernant, je n'ai pas été déçue.
    La dernière partie met en avant le personnage de Sarah, une héroïne pleine de caractère, qui se pose de nombreuses questions sur sa condition et ses aspirations futures. J'avoue avoir eu quelques sueurs froides concernant son choix final, heureusement elle a fait ce qu'il fallait! ;) J'ai aimé son caractère tenace, et le final m'a ému!

    Qu'en est -il des personnages

    Sarah est sans conteste l'héroïne principale de ce roman. Je l'ai vraiment apprécié, c'est une jeune fille pleine de bonne volonté mais qui ne se satisfait pas de sa condition inférieure. Elle aspire à un futur meilleur, elle souhaite découvrir l'amour, voyager.... J'ai apprécié que l'auteure nous offre une héroïne assez cultivée, elle lit, sait écrire ; elle est fille de tisserand elle n'était donc pas d'un condition misérable à l'origine.. Un changement s'opère en elle lorsqu'elle rencontre deux hommes : James et Ptolémée. Dès lors, un tournant dans sa vie s'opère.

    ''Elle était plus coriace qu'elle ne le pensait. Elle ne voulait rien de lui. Elle le chassait comme une mouche. Il trouva cela délicieux''.

    James est un personnage auquel je me suis attaché même si je pensais l'apprécier plus. Sa décision de laisser Sarah m'a un peu déçue à vrai dire. J'ai aimé son côté protecteur vis à vis de la maisonnée et puis son attitude avec Sarah au tout début. C'est un personnage qui m'a ému, il a beaucoup souffert des vicissitudes de la vie, il est tourmenté, se contente de peu et croit qu'il ne mérite pas d'être heureux.

    '' Il présentait un mélange si frustrant d'amabilité, de courtoisie et de rudesses qu'elle ne pouvait se forger une idée claire sur lui. Elle était néanmoins certaine d'une chose : il mentait. Il n'était pas celui qu'il prétendait être. Il avait pu tromper tout le monde à Longbourn, mais il ne la duperait pas.''

    Ptolémée quant à lui m'est apparu comme un personnage en demi-teinte, attrayant certes mais trop sûr de lui. En tout cas ses apparitions étaient toujours intéressantes. Je l'ai vraiment apprécié à la toute fin du roman, car il s'attache finalement à Sarah.

    La famille Bennet tient bien entendu un grand rôle dans ce roman. C'est intéressant de les voir sous un nouveau jour et puis finalement on s'attend assez à ce qu'il ait les attitudes décrites dans l'ouvrage. Par contre, un mystérieux secret plane sur l'un des personnages de la famille, je ne dirai pas lequel mais franchement j'ai été déçue par ce retournement de situation. Je trouve que cela dénature le personnage d'origine, d'autant plus que c'est un personnage que j'apprécie énormément dans Orgueil et Préjugés. Bref, une certaine déception de ce côté là. En revanche, la petite intervention de Darcy à la fin du roman m'a vraiment amusé, c'est tout à fait son genre! ;)

    Wickam m'est apparut quant à lui encore plus abject et vil que dans le roman.


    M. et Mrs Hill sont également très présent surtout Mrs Hill, il s'agit de l'intendante, c'est elle qui régente toute la maisonnée avec intelligence et rigueur. Elle me manque pas non plus de caractère, c'est un personnage qui m'a beaucoup plut. Mais c'est également un personnage qui garde un terrible secret!


    Enfin Polly, est également domestique dans la maisonnée Bennet, c'est encore une enfant.

    Au final

    Vous l'aurez compris j'ai vraiment apprécié cet ouvrage. Lorsque j'ai commencé ma lecture j'ai été totalement immergée dans le petit monde de la domesticité! Même s'ils apparaissent effacés, ce sont des êtres de chair et de sang qui possèdent des sentiments, qui ont des aspirations, des rêves et qui avec de la volonté pourront également les concrétiser.

    ''On ne posait pas de questions. Cela ne se faisait pas. On ne parlait jamais à ses maîtres, sauf s'ils s'adressaient à vous. Il valait mieux feindre d'être sourd comme un pot et incapable de se forger la moindre opinion.''

    C'était intéressant également de suivre une romance dans ce contexte où les personnages sont de basses extractions, cela paraît moins magique mais néanmoins j'ai trouvé l'histoire d'amour très belle. La vie de l'époque est bien décrite et je ne me suis pas du tout ennuyée au contraire, j'ai adoré et puis l'écriture de Jo Baker était belle et entrainante. On remarquera également la différence entre les domestiques selon chaque maisonnées (Longbourn, Pemberley...). C'était agréable également de faire voyager Sarah en même temps que Lizzy. D'ailleurs liés les actions des domestiques à celles de a famille Bennet était vraiment une idée fabuleuse! De même, l'idée d'introduire en début de chaque chapitre une citation du roman original était elle aussi une excellente idée. Même si l'histoire s'appuie sur celle de la famille Bennet, elle s'en détache et existe pour elle-même car chaque personnage ont leur caractère propre.
    L'un des plus beaux passages est sans nul doute lorsque Sarah veut partir pour la première fois et que James la retiens en lui demandant de ne pas s'en aller. C'était une déclaration sans fioritures et tellement émouvante.

    '' Le mot lui échappa, un cri du cœur.
    - Restez! [...]''

    Tout n'est pas rose dans ce roman et c'est ce qui fait sa force. On observe le côté le plus abject de l'être humain tout comme le plus frivole dans les familles aisées. Et dans cet entre deux, se trouvent le domestiques personnages de prime abord effacés mais qui vivent au même rythme que ceux qu'ils servent. C'est un bel hommage de leur offrir ici le rôle principal, d'autant plus, que, ce ne sont pas des personnages lisses, tous possèdent leur propre histoire.

    L'expérience fut donc concluante! J'ai été littéralement transportée dans le petit monde de la domesticité de l'époque victorienne. Ce fut une très belle découverte et je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de lire cet ouvrage.

    Ma Note : 16.5/20

    Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Les Âmes captives by Clara Salaman

     

    http://2.bp.blogspot.com/-0a3YCRoue_c/Umq_wgxoyII/AAAAAAAABuo/jq8io9DNvRM/s1600/2726149_orig.png

    « Top Ten Tuesday (2)C'est Lundi que lisez-vous? (13) »

  • Commentaires

    1
    Buckette
    Samedi 29 Mars 2014 à 12:02
    Merci de cette chronique... ça me donne encore plus envie de le lire !! Il me le faut :D
    2
    Samedi 29 Mars 2014 à 12:19

    Merci Buckette ;) j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ^^

    3
    Jo
    Samedi 29 Mars 2014 à 15:20

    Oh la la je ne connaissais pas du tout ce livre, maintenant que je lis ta chronique je le veux!! :)

    4
    Samedi 29 Mars 2014 à 19:27

    Merci Jo ^^ J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi. En tout cas c'est une des meilleures austenerie que j'ai lu jusqu'à présent!

    5
    Samedi 29 Mars 2014 à 22:14
    Je l'ai aussi lu en avant première et j'ai adoré !
    Wickam m'a aussi paru encore plus répugnant que dans le roman de Jane Austen, on ne voyait pas cette facette là...
    Par contre, je suis curieuse de savoir de quel personnage de la famille Bennett tu parle, même si je pense en avoir une petite idée ;)
    6
    Dimanche 30 Mars 2014 à 09:28

    J'ai beaucoup de mal avec les univers austeniens, du coup, je passe mon chemin...

    7
    Dimanche 30 Mars 2014 à 09:43

    Fantasybook, tout comme toi j'ai beaucoup aimé ;) Je t'ai répondu sur ton blog concernant  le fameux personnage ^^

    8
    Dimanche 30 Mars 2014 à 09:44

    Luna, ah oui forcément si tu n'aimes pas les austeneries. En revanche cela pourrait te plaire si tu aimes cette époque.^^

    9
    Dimanche 30 Mars 2014 à 09:53

    J'aimerai bien le découvrir :)

    10
    Dimanche 30 Mars 2014 à 19:16

    Il y a de fortes chance que tu apprécies cet ouvrage si tu aimes les romans historiques et ce qui tourne autour de Jane Austen ;)

    11
    Mardi 1er Avril 2014 à 10:56

    Très jolie chronique, très complète...
    Comme toi, j'ai été très agréablement surprise par cette ré-écriture, largement plus profonde et authentique que toutes celles que j'ai pu lire (ou découvrir à travers les chroniques d'autres lecteurs)

    On sent que l'auteure s'est documentée pour nous décrire le monde de la domesticité si bien que les émotions et les peines que les domestiques ressentent sonnent terriblement juste !

    Seul bémol : la révélation liée à Mr Bennet qui ne colle pas avec le personnage...

    12
    Mardi 1er Avril 2014 à 16:09

    J'ai beaucoup aimé ta chronique également ;)

    En effet on s'attache énormément aux personnages, à tel point que l'auteure arrive à nous les faire plus aimer que les personnages ''originaux'', on arrive à faire abstraction des Bennet même s'ils sont présents pour s'intéresser à la vie de Sarah, James et les autres.

    Of course! La fameuse révélation, oui il n' y pas de doutes, nous pensons à la même révélation! En effet ça ne colle pas et puis ça déçoit venant de lui. arf

    13
    Dimanche 6 Avril 2014 à 12:35
    Le Chat du Cheshire

    J'ai recu ce livre en service de presse, j'ai hâte de le commencer :) !

    14
    Mardi 3 Juin 2014 à 10:47

    J'espère qu'il te plaira ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :