• Une vie by Guy de Maupassant

    Une vie by Guy de Maupassant Une vie by Maupassant

     

    Une vie by Maupassant

    Résumé de l'éditeur/

    Jeanne, fille unique très choyée du baron et de la baronne Le Perthuis des Vauds, avait tout pour être heureuse. Son mariage avec Julien de Lamare, rustre et avare, se révélera une catastrophe. Sa vie sera une suite d'épreuves et de désillusions. Ce roman, le premier de Guy de Maupassant, est une peinture remarquable des moeurs provinciales de la Normandie du xixe siècle : hobereaux, domestiques, paysans y sont décrits avec beaucoup de réalisme.

    Ce que j'en ai pensé Une Saison à Longbourn by Jo Baker

    Une vie est un récit très court de Guy de Maupassant! Vous ne le savez peut-être pas mais j’adore les classiques, ce sont d’ailleurs ces derniers qui m’ont fait découvrir mon amour des livres. Et Maupassant a toujours été l’un de mes chouchous,  notamment avec ma découverte de Bel-ami au collège! Il se trouve que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire Une Vie, c’est maintenant chose faîte et bien que je retrouve la patte de ce grand auteur que j’affectionne tant, l’histoire ne m’a pas totalement convaincu. Je l’ai lu d’une traite mais j’ai trouvé l’héroïne profondément antipathique et même si j’ai crié à l’injustice durant toute ma lecture je n’avais pas vraiment de peine pour Jeanne.

    Jeanne est une femme très simple, de bonne famille, elle croit au prince charmant et à une vie de conte de fée. Fraîchement sortie du couvent, elle rejoint ces parents qui la choient beaucoup, ne l’aidant pas à comprendre ce que sont les aléas de la vraie vie. Et lorsque celle-ci fait la rencontre d’un charmant jeune homme Julien (attiré par son argent), elle ne voit que ses apparentes qualités et va l’épouser très rapidement sans vraiment apprendre à le connaître. En soi, cela n’est pas vraiment choquant pour l’époque.Toujours est-il, que très peu de temps après, elle va vite déchanter, entre tromperie et désillusions elle sombre dans la déchéance, offrant tout son amour à son fils unique Paul, qui devient un être privilégié et par conséquent exécrable.

    Ce récit est une critique acerbe de son époque, démontrant l’injustice et la condition inférieure des femmes de l’époque, qui, malgré les agissements d’un homme profondément mauvais ne peuvent que subir et accepter. Jeanne va subir la perte des seules proches qui l’aiment mais également la trahison voulue ou non par son entourage. J’ai eu du mal à avoir pitié d’elle dans la mesure où ce personnage est beaucoup trop naïf et par conséquent très agaçant par moment.

    Attendez-vous néanmoins à une chute magistrale qui met profondément mal à l’aise. Ce n’est plus de la pitié que j’avais pour Jeanne à la fin mais une sorte dégoût. Elle tente de s’accrocher à ce qui lui reste mais d’une manière très malsaine, nous offrant quelques dernières lignes particulièrement troublantes.

    Un récit qui n’aura malheureusement pas eu le don de me toucher, contrairement à d’autres romans de cet auteur (notamment Pierre et Jean). Néanmoins je ne suis pas restée de marbre devant toutes ces injustices et j’étais profondément énervée pendant ma lecture !

    Ma Note : 13/20!

    Une vie by Maupassant

    « Un matin, Jeanne part se promener à cheval dans le petit bois d’Étretat. Julien est parti de bon matin, elle ne sait où. Soudain, en traversant une longue allée, elle aperçoit deux chevaux attachés à un arbre et elle les reconnaît aussitôt : ce sont ceux de Gilberte et de Julien. Et elle comprend que Julien la trompe avec Gilberte. […] Elle décide de n'aimer plus que Paul et ses parents. »

    A bientôt mes petits loups et belle fin de semaine à vous <3

    « Interview d’auteure : Sonia Frisco Coups de cœur musicaux »

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février à 19:01

    Comme toi, je doute de réussir à rester zen durant ma lecture ! Je suis davantage tentée par Bel-ami que par celui-ci à vrai dire ^_^

    Les Classiques sont irremplaçables, il ne faut pas les oublier, et tu as bien raison de les apprécier ;-)

      • Lundi 20 Février à 21:41

        Oh la la oui! Au départ j'avais un peu de peine peut-être mais franchement je suis contente que ce soit un court récit!! 

        Oui j'adire les classiques <3

      • Mardi 21 Février à 11:56

        Il y a tellement de pépites à découvrir dans les classiques  ❤

    2
    Mercredi 22 Février à 14:43

    J'avais beaucoup aimé pour ma part, justement à cause de l'énervement que sa lecture m'avait provoqué. De sacrées émotions!

      • Vendredi 24 Février à 14:48

        Ahah moi je n'en pouvais plus, j'avais une envie incontrôlable d'envoyer le livre à travers la pièce ^^ Au final beaucoup d'émotions tout de même happy

    3
    Mercredi 22 Février à 17:36

    Comme toi, ce sont les classiques qui m'ont fait découvrir la lecture et l'apprécier... Je n'ai lu qu'un livre de Maupassant, Bel Ami, et j'ai l'impression qu'il se fait un malin plaisir à nous faire détester ses personnages principaux, car qu'est-ce que j'avais eu envie de baffer ce lâche et bellâtre de Georges Duroy !!

      • Vendredi 24 Février à 14:49

        Ah oui les classiques c'est merveilleux :D Bel-ami c'est le premier que j'ai lu également, une lecture obligatoire au collège et même si j'avais aussi envie de baffer ce dandy ça m'avait donné envie de découvrir les autres œuvres de Maupassant et je n'ai pas été déçue oops

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :